La réunion ministérielle au format Normandie à Paris

La réunion des ministres des Affaires étrangères au format Normandie à Berlin, le 13 avril 2015 Source: RIA NOVOSTI
La réunion des ministres des Affaires étrangères au format Normandie à Berlin, le 13 avril 2015

Les ministres des Affaires étrangères français, allemand, russe et ukrainien se réunissent aujourd’hui à Paris pour la première fois après l’escalade du conflit en Ukraine. Leur but ne change pas – trouver une sortie à la crise ukrainienne.

Paris accueille les ministres des Affaires étrangères au format Normandie. L’agenda prévoit la discussion sur les moyens qui pourraient permettre l'ouverture d'un dialogue entre Kiev et les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

D’après une source diplomatique française, le but est de «mettre des éléments en place avant décembre». «On va voir l'ambiance pour voir si on peut avancer», a déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius à la veille de la rencontre.

Depuis le début du conflit dans l'est de l'Ukraine en avril 2014, plus de 6 100 personnes y ont péri. Or après une courte trêve les combats ont repris de plus belle dans l'Est de l'Ukraine début juin.

«On voit de plus en plus les affrontements dans des lieux où la situation s’était calmée auparavant. L’usage des armes lourdes et des dispositifs lance-fusées auxquels les combattants n’avaient pas recouru depuis quelque temps commencent à réapparaître», a précisé le chef-adjoint de la mission de surveillance de l’OSCE en Ukraine Alexander Hug.

Le côté russe souligne depuis longtemps la nécessité de mettre fin aux hostilités dans la région et accuse l'Ukraine de ne pas respecter les accords de Minsk.

«La Russie note toujours de nombreuses violations du cessez-le-feu de la part des militaires ukrainiens et il n’y a aucun signe qui montre que Kiev est en train de préparer des réformes politiques», a précisé hier le service de presse du Kremlin.

Le porte-parole du Ministère de la défense de la République autoproclamée de Donetsk Denis Pouchiline a annoncé, à son tour, que le processus de paix en Ukraine n’est pas une réalité sur le terrain. «Nous sommes désormais face à une grande guerre», a-t-il dit. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales