Une épidémie d'émeutes de la faim pourrait provoquer l'effondrement de la société en 2040

Toby Melville Source: Reuters
Toby Melville

La demande de produits alimentaires augmente, et notre société risque de s'effondrer en 2040 à cause des pénuries alimentaires et d’une épidémie d'émeutes de la faim, si des mesures de prévention ne sont pas prises, ont mis en garde des chercheurs.

Des experts de la sécurité alimentaire et des analystes économiques du développement durable ont eu pour mission de développer le pire scénario qui illustrerait «un choc productif affectant plusieurs régions et produits agricoles».

Selon un rapport du marché de l'assurance britannique Lloyds of London, «le système alimentaire global est sous pression chronique et doit répondre à une demande toujours croissante. Sa vulnérabilité aux perturbations est aggravée par des facteurs comme le changement climatique, le stress hydrique, la globalisation continue et l'instabilité politique».

Selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la production agricole globale devra doubler d’ici 2050 pour combler l’écart entre l’approvisionnement alimentaire et la demande. Le document met également en garde que la situation pourrait être aggravée car la crise rique de durer plusieurs années.

Le directeur de l’Institut de développement durable Aled Jones a confié à Insurge Intelligence «qu’en tenant compte des tendances climatiques probables et d'un échec total de changer le cours des choses, le système global d'approvisionnement alimentaire pourrait subir des pertes catastrophiques et une épidémie des émeutes de la faim sans précédent pourraient alors se déclencher».

Aled Jones a par ailleurs expliqué que le modèle élaboré par les chercheurs était basé sur la perduration de l'inaction. D'après ce scénario, la société globale s’effondrera car la production alimentaire restera en permanence inférieure à la consommation et à la demande.

En attendant, selon l’ONU, un tiers de la nourriture (1,3 milliards de tonnes chaque année) se détériore ou est gâchée, ce qui provoque  des pertes de 750 milliards de dollars et cause de sérieux dommages à l'environnement.

Le mois dernier, le gouvernement français a pris des mesures afin de minimiser les déchets alimentaires en interdisant aux grands supermarchés de détruire les produits non vendus. Les magasins doivent désormais donner les produits non vendus mais consommables aux organismes de bienfaisance.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales