Les Etats-Unis envoient leurs chars en Europe de l’Est

Un char américainSource: Reuters
Un char américain

Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter a annoncé que les Etats-Unis allaient déployer 250 blindés dans six Etats européens pour aider à «faire face aux terroristes et à la Russie».

Le déploiement «provisoire» de 250 blindés de différents types dans les Etats baltes, ainsi qu’en Bulgarie, en Pologne et en Roumanie, a été annoncé par Ashton Carter dans une conférence de presse à Tallinn. Selon lui, 5 états sur 6 ont déjà exprimé leur soutien à ces plans de l’administration américaine.

Le matériel militaire comprendra les chars Abrahams, les véhicules de combats Bradley et des obusiers à canons automoteurs. «Le but du déploiement est d’aider nos alliés de l’OTAN à contrer les menaces terroristes extérieures, ainsi qu’à contenir la Russie», a souligné le chef de la défense américaine.

Le ministre a également fait savoir que ses troupes ne seront pas stationnées en Europe de manière permanente et pourront se déplacer en fonction de l’endroit où se déroulent les exercices militaires. Cependant, selon son homologue polonais Tomasz Siemoniak, il s’agit d’un élément de création de la présence militaire permanente de l’OTAN sur la frontière Est de l’Alliance.

Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter Source: Reuters
Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter

Le représentant des Etats-Unis au sein de l’OTAN Douglas Lute a ajouté que Washington entend déployer plus de 1000 unités de matériel technique militaire en Europe, dont des centaines de blindés, vers la fin de l’année. Le diplomate a estimé également que ces décisions du gouvernement américain ne violaient pas l'Acte fondateur OTAN-Russie, vu que les blindés sont censés faciliter l’organisation des manoeuvres conjoints des Etats membres de l’OTAN et aider à réduire les frais de logistique. De plus, le matériel sera déployé sans le personnel permanent, a ajouté Lute.

En répondant à la question de possibles mesures de rétorsion de la part de la Russie, qui considère notamment que l’élargissement du potentiel militaire de l’OTAN à proximité immédiate de ses frontières est une menace à sa sécurité, le vice-président du comité sur la Défense de la Douma d’état Sergueï Zhigarev a noté que la Russie pourrait envisager le déploiement de troupes ou de matériel technique supplémentaires sur son territoire, notamment dans l’enclave de la région de Kaliningrad.

Les Etats-Unis et l’OTAN ont plusieurs fois accusé la Russie d’«agression» envers l’Ukraine, affirmant que des militaires russes auraient participé au conflit dans l’est du pays. La semaine dernière, l’OTAN a annoncé vouloir accroitre les effectifs de ses forces de réaction rapide en Europe jusqu’à 40 000 personnes.

La Russie considère que ces actions sont une provocation et dénonce les déclarations des politiques occidentales sur une prétendue «menace russe».

«On nous accuse de tous les maux, mais ce n'est pas nous qui étendons nos frontières. C'est l’OTAN qui s’approche de nous, d’année en année, malgré la promesse à la Russie que l’Alliance ne s’étendra pas à l’Est», a noté lundi le chef de l’administration présidentielle russe Sergueï Ivanov dans une interview au Financial Times.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales