Travail, pornographie, jeux vidéos et éducation, ce que Google dit des obsessions africaines

Afrique du Sud, utilisateurs d'Internet© Mike HutchingsSource: Reuters
Afrique du Sud, utilisateurs d'Internet

En Afrique, les requêtes par mots-clés varient étonnement d'une région linguistique à l'autre. Si l'Afrique francophone semble avoir un goût prononcé pour les jeux vidéos, l'Afrique anglophone préfère se concentrer sur le travail et la pornographie.

L'Afrique lusophone, qui comprend les pays où l'on parle portugais comme l'Angola ou encore le Mozambique, est plus intéressée par des thèmes qui se rapportent à l'éducation, comme les sujets d'examens ou le harcèlement à l'école.

Au delà de l'anecdotique de ces chiffres, c'est toute la question de l'héritage culturel qui se pose à travers ces résultats. Ces derniers sont-ils l'expression de réels particularismes liés aux pays africains ou peut-on les relier à l'histoire coloniale et à la psychologie particulière des empires coloniaux, Grande-Bretagne, France ou encore Portugal?

Quoiqu'il en soit, sur le continent, le nombre de recherches Google a augmenté de 500% sur les cinq dernières années. Selon les derniers chiffres de la banque mondiale, l'Afrique compte 298 millions d'utilisateurs actifs d'internet sur 1,135 milliard de personnes. L'accès à l'Internet sur ce continent continue de progresser à des taux supérieurs à 10% par année.

Capture d'écran Google trends, The Economist
Capture d'écran Google trends, The Economist

Google et «l'esprit du temps»

Plus largement, tous les ans, Google met également en ligne son classement de mots-clés ou «zeitgeist», esprit du temps, véritable photographie de l'obsession mondiale ou par pays pour certaines recherches sur le net. En 2014, les trois premiers mots-clés mondiaux avaient concerné le décès de Robin Williams, la Coupe du Monde au Brésil et le Virus Ebola. En France, Julie Gayet, talonnée de prêt par la starlette Nabila et la coupe du monde, avaient été l'objet de la majorité des requêtes des internautes français.

Google permet ainsi de briser également de nombreux clichés sur les pays. Ainsi, toujours selon les statistiques du géant du net, au premier trimestre 2015, six des huit pays les plus demandeurs de porno ont été des pays musulmans. Pakistan est en première place, suivi par l'Egypte. L'Iran, le Maroc, l'Arabie Saoudite et la Turquie. 

Auteur: Zeitgeist 2014

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales