Il y a un an, l'horreur : retour en images sur les attentats de Bruxelles

Il y a un an, l'horreur : retour en images sur les attentats de Bruxelles © Yves Herman Source: Reuters
Il y a un an jour pour jour, des attentats terroristes islamistes frappaient Bruxelles, faisant 29 morts et plus de 300 blessés

Le 22 mars 2016, plusieurs attentats frappaient la capitale belge. L'aéroport, puis une station de métro étaient attaqués par des terroristes islamistes, faisant 29 morts et plus de 300 blessés. RT France revient en images sur cette journée noire.

ATTENTION : LES IMAGES PRÉSENTES DANS CET ARTICLE PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITÉ 

Il y a un an jour pour jour, la Belgique se réveille dans l'horreur. A 7h (GMT), l'aéroport bruxellois de Zaventem est d'abord visé par une attaque terroriste : des tirs sont entendus dans le hall des départs de l'aéroport international, avant qu'une personne ne lance des cris en arabe et que deux explosions ne retentissent, réduisant en cendres une partie du hall de l'aérogare.

Quelques minutes après les explosions, des images commencent à circuler sur les réseaux sociaux montrant des passagers ensanglantés, couverts de poussière, allongés à même le sol au milieu des décombres du hall de l'aéroport.

Au même moment, des centaines de passagers, pris de panique, commencent à fuir les lieux.

Moins d'une heure après, vers 8h GMT, une explosion souffle une rame arrêtée dans la station de métro de Maelbeek, à 300 mètres de la Commission européenne. Des images montrant le chaos qui s'en est suivi et la panique des passagers tentant de sortir de la station affluent sur les réseaux sociaux.

A l'extérieur, d'épaisses colonnes de fumée s'échappaient de l'entrée de la station, tandis que des personnes courent dans tous les sens tout en faisant ce qu'il pouvaient pour prévenir leur proches par téléphone et sur les réseaux sociaux. 

Immédiatement après les attaques, les Bruxellois se mettent à se mobiliser pour apporter leur soutien aux victimes, faire part de leur choc et de leur dégoût, insistant par ailleurs sur leur refus de faire un amalgame entre l'islam et les attentats terroristes islamistes qui ont frappé la capitale belge.

Le lendemain, plusieurs milliers de Bruxellois organisent un rassemblement pacifique place de la bourse avec des slogans tels que «unis contre la haine» et «on n'a pas peur !».

Pendant ce temps, les rues et transports de Bruxelles se retrouvent vides, donnant l'impression de se trouver dans une ville morte.

Lire aussi : EN CONTINU : un an après, la Belgique commémore les attentats

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.