Moscou: la décision de l’opposition syrienne d’ignorer les pourparlers d’Astana imposée par un tiers

Moscou: la décision de l’opposition syrienne d’ignorer les pourparlers d’Astana imposée par un tiers© Bolat Chaikhinov Source: Sputnik
Les négociations sur la Syrie à Astana

Le ministère russe des Affaires étrangères a déploré que l’opposition syrienne ait décidé de ne pas se rendre à Astana pour la troisième session de négociations sur la Syrie et estime que les rebelles n’ont pas pris cette décision eux-mêmes.

«Peut-être ceux qui ont poussé l’opposition armée syrienne à boycotter ces événements [les négociations sur la Syrie à Astana] – nous n’avons aucune doute que cette décision a été motivée de l’extérieur – voulaient porter un coup au processus de négociations d’Astana et à celui de Genève», a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, lors d’un point de presse.

Le diplomate a souligné que ce refus de l’opposition syrienne de participer aux négociations sur la Syrie signifiait le refus de résoudre les problèmes du pays. Selon elle, la délégation de rebelles a manifesté ainsi un manque de respect pour les organisateurs du forum d'Astana et d’autres participants à cet événement.

Une troisième session de négociations sur la Syrie s’est déroulée dans la capitale kazakhe, Astana, le 14 et le 15 mars. Cependant, l'opposition syrienne ne s'y est pas montrée. Les délégations du gouvernement syrien, de la Russie, de la Turquie et de l’Iran ont discuté des moyens de différencier l’opposition modérée des extrémistes.

Lire aussi : Syrie : «Une ère nouvelle dans les négociations» s'est ouverte à Astana

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales