La Défense russe dément avoir déployé des militaires en Egypte

La Défense russe dément avoir déployé des militaires en Egypte© Natalia Séliverstova Source: Sputnik
Le bâtiment du ministère russe de la Défense

Le ministère russe de la Défense a qualifié d’«intox» la dépêche de Reuters concernant l’envoi de forces spéciales russes en Egypte, déplorant au passage que des médias occidentaux diffusent une nouvelle fois des informations non-confirmées.

«Il n’y a pas d’unités des forces spéciales russes sur le sol égyptien», a déclaré le 14 mars le représentant du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, démentant ainsi les informations de Reuters à propos d'un présumé déploiement de soldats russes dans la république arabe.

«Ce n’est pas la première fois que certains médias occidentaux troublent la communauté internationale en véhiculant de l'intox en provenance de sources anonymes. Ce genre de sources ont souvent de telles "visions" en Ukraine et dans les pays baltes», a-t-il ajouté.

Ses propos interviennent après l’annonce de l’agence de presse Reuters le 13 mars que la Russie avait déployé une unité de forces spéciales composée de 22 militaires sur une base aérienne dans l’ouest de l’Egypte, à proximité de la Libye. L’agence a cité des sources américaines qui ont affirmé avoir repéré des militaires et des drones russes au niveau de la ville de Sidi Barrani, à une centaine de kilomètres de la frontière libyenne. Des médias traditionnels, dont The Guardian, The Independent et Stratfor, ont relayé la dépêche.

De plus, ces allégations ont été infirmées par les autorités militaires d'Egypte. Dans le même article de Reuters, un porte-parole de l’armée égyptienne, le colonel Tamer al-Rifai, a démenti ces informations. «Il n’y a aucun militaire étranger sur le sol égyptien. C’est une question de souveraineté», a-t-il martelé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage