Escalators en or et centaines de limousines : le roi saoudien débarque à Tokyo

Escalators en or et centaines de limousines : le roi saoudien débarque à Tokyo© Toru Hanai Source: Reuters
Le roi Salman à son arrivée à Tokyo

A la recherche de nouvelles sources de revenus pour compenser la baisse de ceux issus de la vente de pétrole, le roi Salmane d'Arabie saoudite n'a pas lésiné sur les moyens pour sa première visite au Japon depuis 50 ans.

Actuellement en tournée asiatique pour développer les échanges commerciaux du royaume, le roi Salmane d'Arabie saoudite souhaite diversifier les revenus de son pays pour réduire sa dépendance au pétrole, dont les cours sont au plus bas. Mais la cure d'austérité n'est pas pour autant à l'ordre du jour.

Dès son arrivée à Tokyo, comme tout au long de son séjour à travers l'Asie, le souverain annonce la couleur. Pour pouvoir descendre en toute sérénité d'un des dix jets avec lesquels il voyage, il a emmené dans ses 459 tonnes de bagages deux escalators... en or.

Après avoir mis pied à terre, le dirigeant de la maison des Saoud qui n'a emporté que deux Mercedes avec lui, a été contraint de louer sur place près de 400 limousines. Le minimum pour que sa délégation d'un millier et demi de personnes puisse parcourir Tokyo. Et pour loger ses sujets, le roi a réservé pas moins de 1 200 chambres d'hôtels de luxe pour quatre jours de visite.

Les autorités japonaises n'ont pas été en reste pour dérouler le tapis rouge devant le chef d'Etat. Dans la mosquée qu'il a visité, des toilettes spéciales ont été construites pour son confort, alors qu'un siège a été aménagé spécialement pour lui dans la chambre des députés.

Les dirigeants saoudiens ont l'habitude d'afficher leur opulence. En janvier dernier, un membre de la famille royale avait ainsi réservé 80 places dans un avion, afin de permettre le transport de... ses faucons.

A Vallauris en France, le roi d'Arabie Saoudite avait, avec l'accord de la préfecture, privatisé une plage publique pour que lui et sa suite royale puissent bronzer en toute intimité. Ayant provoqué la colère des riverains, le souverain avait finalement écourté ses vacances.

Lire aussi : Des faucons dans l'avion ! Quand un prince saoudien réserve un vol pour ses animaux favoris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales