Hackers russes, le veau d'or des médias occidentaux

Mot de passe© Pawel Kopczynski Source: Reuters
Mot de passe

Vous voulez attirer l'attention des lecteurs et faire grimper l'audience ? Parlez leur des armes chimiques ou, mieux encore, inventez une histoire sur les hackers russes.

La presse est truffée de titres tapageurs tels que : «Les hackers russes, sont-ils derrières le cyber-attentat contre le Bundestag ?»

Les hackers russes, sont-ils derrières le cyber-attentat contre le Bundestag ?© Capture d'écran du site securityaffairs.co
Les hackers russes, sont-ils derrières le cyber-attentat contre le Bundestag ?

«Les espions britanniques trahis par les Russes et les Chinois : La Russie et la Chine ont piraté un dossier classé top secret perdu par le lanceur d’alerte américain Edward Snowden.»

Les espions britanniques trahis par les Russes et les Chinois © Capture d'écran du site thesundaytimes.co.uk
Les espions britanniques trahis par les Russes et les Chinois

Qui est donc réellement derrière le piratage de TV5 Monde en avril, revendiqué par des individus se réclamant d'un groupe djihadiste?

Qui est donc réellement derrière le piratage de TV5 Monde en avril ?© Capture d'écran du site wsj.com
Qui est donc réellement derrière le piratage de TV5 Monde en avril ?

 «La plus puissante arme des russes, ce sont ses hackers»

La plus puissante arme des russes, ce sont ses hackers© Capture d'écran du site newsweek.com
La plus puissante arme des russes, ce sont ses hackers

Pourtant, aucune de ces suppositions n’a été prouvée. Et les auteurs l'affirment eux-mêmes. 

«Nous nous posons la question : pourquoi les Russes nous attaqueraient-ils ? Vraiment, nous n'en avons aucune idée. Rien ne nous permet d'affirmer que les services secrets russes sont impliqués», a déclaré le directeur général de TV5monde Yves Bigot.

Le reporter du Times Tom Harper a également avoué qu’il ne pouvait pas vérifier les revendications faites par les sources gouvernementales.

«Nous ne sommes pas entrés dans les détails de cette histoire. Nous avons simplement écrit et publié ce que nous en pensons et la position du gouvernement britannique en ce moment», a-t-il précisé.

«Nous n’avons pas de faits, il n’y a que des assertions», a précisé le député du Conservative Parti David Davis.

«Le cabinet de sécurité allemand : Aucune preuve de la présence de hackers russes au Bundestag», peut-on lire dans un article.

Aucune preuve de la présence de hackers russes au Bundestag© Capture d'écran du site deutsche-wirtschafts-nachrichten.de
Aucune preuve de la présence de hackers russes au Bundestag

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov estime qu’accuser les hackers russes est devenu un nouveau sport pour les journalistes étrangers.

«Accuser la Russie est devenu un nouveau sport. Il serait tout de même bon que dans l’avenir, on arrête de chercher des sous-marins russes dans la rivière Potomac (Maryland) comme cela a déjà été le cas dans certains pays», a-t-il précisé. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales