Les talibans revendiquent l'attentat du Parlement afghan à Kaboul

Les talibans revendiquent l'attentat du Parlement afghan à Kaboul© Andrew Biraj Source: Reuters
Kaboul
Suivez RT France surTelegram

De fortes explosions ont retenti dans le bâtiment du parlement dans la capitale afghane de Kaboul. Des hommes armés auraient pris d’assaut la chambre basse du parlement, des coups de feu sont entendus devant l’immeuble.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Sediq Sediqqi a confirmé un assaut contre le parlement, les forces de sécurité sont déployées dans le quartier. Un porte-parole taliban a revendiqué cette attaque.

L’agence de presse Reuters a cité les propos du porte-parole des talibans Zabihoullah Moujahid :  «Nous avons lancé une attaque contre le Parlement lors d’une réunion importante durant laquelle  le nouveau ministre de la Défense devait prendre ses fonctions», a-t-il expliqué.

Selon les responsables de la santé publique cités par TOLO News, 21 personnes ont été blessées, dont cinq femmes et trois enfants.

La police afghane a tué six talibans parmi ceux qui avaient perpétué l'assaut.

Selon le porte-parole de la police de Kaboul Ebadoullah Karimi, un taliban s’est fait exploser dans une voiture juste devant les portes du Parlement, lorsque six autres terroristes ont pris positions à proximité.  Tous les talibans ont été tués dans la fusillade qui a duré 2 heures, tandis que l’attaque a fait 21 blessés, selon le porte-parole de la police. Ebadoullah Karimi a confirmé l'évacuation de tous les élus afghans et des journalistes.


Des députés ont critiqué les agences de sécurité pour ne pas avoir empêché l’attaque. «Cela démontre un grand échec dans le domaine du renseignement et des départements de sécurité du gouvernement», a déclaré le député Farhad Sediqi.

Des députés et des journalistes ont été évacués du parlement, aucune victime n'est à déplorer pour le moment. 

Un élu afghan, Harif Rahmani, qui était à l’intérieur du parlement lors des explosions, a déclaré que personne n’avait été grièvement blessé. Selon lui, La fusillade entre les terroristes et les forces de sécurité du parlement a duré plus de 20 minutes avant que des forces de sécurité supplémentaires n'arrivent en renfort. Il a ajouté que le parlement avait été mis en garde il y a quelques jours à propos de la possibilité d'une attaque.

Breaking news: explosions in wolosi jerga just happened.

Posted by Sediq Amarkhil on Sunday, June 21, 2015

Une journaliste de TOLOnews, Saleha Soadat a indiqué que l’explosion s’était produite lorsque le deuxième Vice-Président était entré pour présenter un candidat au poste du ministère de la Défense. Un député aurait reçu des éclats d’obus suite à une explosion. La télévision diffusait en direct depuis le parlement lors de l’explosion.

Cet assaut contre la chambre basse du parlement de Kaboul intervient au moment où les Talibans auraient capturé une partie de la province de Koundouz dans le nord du pays.

«Les talibans ont réussi à le capturer ce matin, la région était encerclée depuis plusieurs jours», a confié à Reuters Nasrouddin Saeedi, le gouverneur de district qui avait fui la capitale de la province de Koundouz.


«Il y a beaucoup de combattants étrangers armés et des mitrailleuses lourdes. Nous avons demandé des renforts, mais personne n’est arrivé», a-t-il dit.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix