La Belgique dégèle les comptes diplomatiques de la Russie

Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders Source: RIA NOVOSTI
Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders

Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a annoncé que les comptes de l’ambassade russe ainsi que des missions russes auprès de l’OTAN et de l’UE seront débloqués en début de semaine prochaine.

«C’est grâce à la coopération entre le ministère russe des Affaires étrangères et tous les partenaires et avocats du groupe Ioukos que cela est devenu possible», a estimé Didier Reynders dans une déclaration vidéo du ministère belge des Affaires étrangères sur Twitter. 

Cependant il n’a livré aucun commentaire sur les avoirs des compagnies russes qui ont été saisis le 18 juin au même moment que les comptes diplomatiques à la suite de la décision des cours belges. Paris a rejoint Bruxelles dans cette affaire en gelant les actifs de la Russie sur son territoire.

La Russie insiste que la décision de la Cour de la Haye qui ordonne le versement 50 milliards d’euros d'indemnité aux ex-actionnaires du géant pétrolier Ioukos n’est pas légitime car elle est basée sur la Charte européenne de l'énergie, non ratifiée par la Russie.

En savoir plus : Bruxelles veut saisir les actifs russes de Belgique

Le géant pétrolier russe a été fondé en 1993. Le 1er août 2006, le syndicat des banques étrangères a annoncé sa faillite, Ioukos étant endetté à hauteur de 50 milliards d’euros. Cette dette a été rachetée par une autre société pétrolière russe, Rosneft. En 2007, les biens de Ioukos ont été mis aux enchères pour couvrir les dettes. Le 21 novembre 2007, la compagnie a été officiellement liquidée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales