Les forces irakiennes ont repris le musée de Mossoul vandalisé par l'EI

- Avec AFP

Les forces irakiennes ont repris le musée de Mossoul vandalisé par l'EI© Capture d'écran Youtube@Tube News

Les forces de sécurité irakiennes ont annoncé le 7 mars la reprise du musée de Mossoul aux djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui l'avaient vandalisé en 2015, détruisant à coup de masses des statues antiques.

«Les unités de la police fédérale ont repris le musée archéologique», a annoncé le général Raed Chakir Jawdat, dans le cadre de l'offensive menée pour reprendre la partie ouest de la deuxième ville d'Irak, dernier bastion urbain de l'EI dans ce pays.

© Capture d'écran Youtube@Tube News

Un officier des forces d'intervention rapide a confirmé la reprise du deuxième plus important musée du pays, après celui de Bagdad. L'opération a eu lieu le 6 mars. L'établissement a été «complètement détruit» par l'EI, qui a aussi «pillé des objets», a souligné Abdulamir al-Mohammedawi.

© Capture d'écran Youtube@Tube News

Une vidéo de l'EI diffusée le 26 février 2015 montrait des djihadistes détruisant à coup de masses des statues, frises et autres trésors pré-islamiques, dont certains provenaient des sites antiques de Nimroud et Hatra, proches de Mossoul.

«Fidèles musulmans, ces objets derrière moi sont des idoles pour les peuples d'autrefois qui les adoraient au lieu d'adorer Dieu», déclarait un djihadiste en s'adressant à la caméra. Selon des responsables des Antiquités du musée, quelque 90 œuvres avaient été détruites ou endommagées, des originaux pour la plupart. 

© Capture d'écran Youtube@Tube News

Cette destruction avait été comparée avec celle des bouddhas de Bamiyan (Afghanistan) par les talibans en 2001.

Le musée est l'un des bâtiments importants dont la reprise a été annoncée le 7 mars par les forces irakiennes avec celles du siège du gouvernement provincial, du siège de la police et de la banque centrale. Les forces de sécurité ont également repris un deuxième pont sur le Tigre.

Ces forces mènent depuis la mi-février une opération militaire pour reprendre l'ouest de Mossoul, après la reconquête fin janvier de ses quartiers est avec le soutien de la coalition internationale menée par Washington.

Lire aussi : De la cité antique et plurimillénaire de Nimroud , «il ne reste plus rien» (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales