L’UE envisage la création d’un centre de commandement conjoint pour les missions militaires

L’UE envisage la création d’un centre de commandement conjoint pour les missions militaires© Jean-Marc Loos Source: Reuters

Les Etats membres de l'UE discuteront le 6 mars de la création d'un centre de commandement conjoint pour les missions de formation militaire de l'Union au Mali, en Somalie et en Centrafrique, a déclaré un responsable européen cité par Reuters.

Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des 28 Etats membres de l’UE se réuniront le 6 mars à Bruxelles pour discuter de la création d’un centre de commandement conjoint qui sera nommé Capacité de planification et de conduite militaire (CPCM).

D’après les révélations d’un responsable européen, cité par Reuters, le but principal de ce nouveau centre serait de mener des missions militaires non-exécutives de l’UE, notamment des missions de formation militaire de l'Union au Mali, en Somalie et en Centrafrique. Dans l’avenir, ce centre pourrait aussi avoir pour objectifs de surveiller des missions militaires et s'occuper du retrait des armes.

Cependant, le responsable européen a mis en avance qu’il s'agissait donc davantage «d'une initiative symbolique» dans le domaine de la politique de sécurité et de défense commune que «d'une révolution», puisque le CPCM serait dirigé par l'actuel président du Comité militaire de l'UE.

Si les ministres approuvent sa création le 6 mars, le nouveau centre de commandement devrait être opérationnel dès le printemps. Mais, d'après Reuters, il ne n'engloberait pas les opérations militaires «actives».

Le responsable européen précise que le CPCM constituerait un petit pas vers un «quartier général militaire européen», souhaité notamment par la France et l'Allemagne face aux incertitudes créées par l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, mais heurté à l'opposition de la Grande-Bretagne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage