Incidents entre supporters dans une ville du nord du Maroc (VIDEO)

- Avec AFP

Incidents entre supporters dans une ville du nord du Maroc (VIDEO)© Capture d'écran d'une vidéo

De violents incidents ont éclaté le 3 mars entre des supporters de football dans la ville d'Al-Hoceima, dans le nord du Maroc, a-t-on appris de sources concordantes.

Des supporters de clubs de football locaux en sont venus aux mains le 3 mars dans la ville d'Al-Hoceima, dans le nord du Maroc. Au moins 14 personnes ont été blessées, celles-ci ont rapidement été évacuées vers l’hôpital Mohammed V d’Al-Hoceima pour recevoir les soins nécessaires.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux, apparemment filmées par des habitants, montrent des mouvements de foule et des échauffourées entre groupes de jeunes dans les rues de la ville.

«Deux groupes de supporters de football se sont affrontés aux abords du stade de la ville», a indiqué le ministère de l'Intérieur, qui a fait état de 14 personnes hospitalisées et de dégâts matériels.

«Les autorités sont intervenues pour rétablir le calme et ont renforcé leur dispositif pour arrêter les personnes impliquées», ajoute le communiqué.

Les affrontements ont débuté à l'issue d'un match entre les équipes de première division du Wydad de Casablanca et le Chabab Rif Al-Hoceima.

Ils se sont prolongés dans les rues du centre-ville, avec des jets de pierre, des vitrines brisées, des véhicules saccagés, et des bagarres entre groupes de jeunes, si l'on se fie aux images de ces violences, qui n'ont apparemment aucun caractère politique.

La ville d'Al-Hoceima avait connu en 2016 une vague de manifestations populaires après la mort d'un vendeur de poisson, Mouhcine Fikri, broyé dans une benne à ordures le 28 octobre.

Les circonstances dramatiques de sa mort avaient suscité une vague de colère et de manifestations populaires, avaient cessé quelques semaines plus tard. Mais des activistes locaux tentent régulièrement de relancer la mobilisation, posant des revendications plus sociales et politiques. Début février, une trentaine de policiers avaient été blessés dans des échauffourées impliquant ces activistes.

Les affrontements entre supporters de football sont récurrents au Maroc, où deux supporters ont trouvé la mort en mars 2016. Depuis, les autorités font preuve d'une grande fermeté pour lutter contre le fléau du hooliganisme. Les derniers incidents du genre ont eu lieu fin février à Tanger.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»