Les sanctions étendues pour la Crimée jusqu’à juin 2016

L'UE© Francois LenoirSource: Reuters
L'UE

Le Conseil de l’UE a rendu public un communiqué qui confirme la prolongation des sanctions économiques concernant la Crimée et Sébastopol jusqu’au 23 juin 2016.

«Il est interdit d’exporter dans l’UE des produits fabriqués en Crimée ou à Sébastopol et d’investir en Crimée ou à Sébastopol ce qui signifie que les entreprises européennes où celles établies dans l'UE ne peuvent pas acheter des biens immobiliers ou des entités en Crimée, financer des entreprises de Crimée ou fournir des services connexes», lit-on dans un communiqué.

«Les opérateurs de l'UE ne sont pas autorisés à fournir des services liés au tourisme en Crimée et à Sébastopol. Les navires de croisière européens ne peuvent plus faire escale dans un port situé dans la péninsule de Crimée, sauf cas d'urgence», poursuit-on.

Le Conseil de l'UE proscrit également les exportations européennes de technologies et de biens dans les secteurs des transports, des télécommunications, de l'énergie, ainsi que la prospection, l'exploration et la production pétrolière, gazière et minière.

Le 16 mars 2014, la Crimée votait à plus de 95% son rattachement à la Russie lors d’un référendum organisé au pas de charge, moins d’un mois après l’éviction, à Kiev, du président élu démocratiquement Viktor Ianoukovytch. Deux jours après la tenue de ce scrutin, la Crimée et la ville de Sébastopol devenaient officiellement deux nouveaux sujets de la Fédération de Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales