Syrie : les Casques blancs ne se rendront finalement pas aux Oscars

- Avec AFP

Syrie : les Casques blancs ne se rendront finalement pas aux Oscars © MOHAMAD ABAZEED Source: AFP
Des Casques blancs

Les deux représentants des Casques blancs attendus ce 26 février pour la cérémonie des Oscars ne se rendront finalement pas aux Etats-Unis, après avoir invoqué leur travail et un passeport non accepté.

«Après trois jours à l'aéroport, je ne suis pas autorisé à me rendre aux Oscars. J'avais un visa américain mais mon passeport n'a pas été accepté. C'est triste, mais j'ai du travail important à faire ici», a twitté un Casque blanc, Khaled Khatib, qui devait assister le 26 février à la cérémonie des Oscars.

Plus tôt, dans un autre tweet, Khaled Khatib avait évoqué un surcroît de travail pour expliquer l'annulation de sa venue aux Oscars : «J'ai obtenu un visa américain mais je [...] n'assisterai pas aux Oscars en raison de l'intensité du travail. Notre priorité est d'aider notre peuple.»

«Je devais voyager mardi, mais il y a trop de travail en raison des bombardements. En plus, je travaille sur la production d'un autre film sur les Casques blancs qui doit être prêt dans deux semaines», avait-il auparavant indiqué par téléphone à l'AFP.

Raed Saleh, chef des Casques blancs , avait avancé les mêmes raisons, interrogé par l'AFP par téléphone : «Je n'y vais pas en raison de la pression de travail due à l'intensification des frappes sur les provinces de Damas, Deraa et Homs.»

L’AFP a interrogé un porte-parole de l'autorité américaine de l'immigration (CBP) à ce sujet qui s'est contenté de répondre : «Il faut des documents valides pour voyager aux Etats-Unis.»

Il était prévu que Raed Saleh et Khaled Khatib assistent le 26 février aux Oscars où le documentaire dont ils ont fait l'objet est en lice pour une statuette. Durant des semaines, les Casques blancs ont risqué de ne pas pouvoir assister à la cérémonie en raison du décret du 27 janvier du président américain Donald Trump interdisant pour trois mois à tous les Syriens l'entrée aux Etats-Unis. 

Mais le 9 février, une cour d'appel américaine avait confirmé le blocage de l'application de ce décret, ouvrant la voie à la délivrance de visas pour les secouristes. Le 18 février, Raed Saleh s'était réjoui d'avoir obtenu un visa pour lui et son collègue.

Lire aussi : Des Casques blancs syriens pourront assister aux Oscars

La nomination du film The White Helmets (Les Casques blancs) aux Oscars dans la catégorie documentaire court a provoqué la polémique. L’ONG, soutenue par de nombreux dirigeants et hommes politiques étrangers, tels que les ministres des Affaires étrangères français et britannique, et financées par l’Occident via de nombreuses associations à travers le monde, a été remise en cause. Ainsi, les Casques blancs ont été accusés de soutien au terrorisme, car ils opèrent dans des régions contrôlées par les djihadistes et diffusent des vidéos d’exécution sur les pages qu’ils gèrent  sur les réseaux sociaux.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.