Daesh force des enfants et des handicapés à devenir kamikazes

- Avec AFP

Daesh force des enfants et des handicapés à devenir kamikazes© Zohra Bensemra Source: Reuters
Les militaires irakiens ont saisi le drapeau de Daesh à Albu Saif, le 22 février 2017

Un général américain affirme que les terroristes de Daesh forcent des enfants et des handicapés à conduire des camions piégés et à se faire exploser au milieu des forces irakiennes.

Le général américain Matt Isler a dévoilé lors d'un entretien avec un groupe de journalistes accompagnant en Irak le nouveau ministre américain de la Défense, le général Jim Mattis, que les terroristes de Daesh manquaient de volontaires pour leurs attaques. D'ordinaire, ils se font exploser eux-mêmes dans des camions ou voitures blindées, bourrés d'explosifs, mais l'organisation trouverait désormais peu d'individus prêts à perdre la vie dans une telle manière. Matt Isler y voit un signe de la défaite inévitable du groupe djihadiste.

«Nous avons vu des gens être menés de force vers des véhicules bourrés d'explosifs, poussés à l'intérieur et enchaînés dedans», a raconté le général.

«On a vu des enfants être poussés dans de tels véhicules, pour en être le chauffeur. Des gens incapables de marcher [aussi]. Je ne sais pas s'ils ont signé pour une telle mission», a-t-il ajouté.

Selon lui, les forces de la coalition internationale anti-Daesh menée par les Etats-Unis ont pu observer, à de nombreuses reprises de véhicules kamikazes se détourner de leur objectif au dernier moment pour s'abriter derrière des bâtiments ou une autre structure.

«Et là on voit une patrouille de Daesh partir à la recherche d'un véhicule qui est ASM [absente sans motif, en acronyme de l'armée], on voit le commandement de Daesh se demander où est passé le chauffeur de son véhicule, on a vu plusieurs chauffeurs disparaître», a encore expliqué le général.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.