Vice-Premier ministre russe : «Toutes les grandes sociétés du monde sont présentes à St-Pétersbourg»

Le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch se prononce sur le forum à Saint-PetersbourgSource: RIA NOVOSTI
Le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch se prononce sur le forum à Saint-Petersbourg

Dans un entretien exclusif avec RT, le Premier ministre adjoint russe Arkadi Dvorkovitch a rapporté qu’une majorité d’acteurs internationaux pensent toujours aux affaires, et non à la politique, alors même que la Russie est frappée de sanctions.

Alors que le forum économique à Saint-Pétersbourg continue dans la «capitale nordique» de la Russie, il est devenu évident que les plus importantes sociétés internationales poursuivent leurs tractations sur le marché russe. «Personne n’a rejeté notre invitation», a déclaré Arkadi Dvorkovitch, vice-Premier ministre et économiste russe, interrogé par RT pendant le forum.

Le nombre d’accords conclus pendant le premier jour du forum parle de lui-même : des investissements pour des milliards de dollars dans des projets conjoints avec la Chine, ainsi qu’avec d’autres partenaires de l’Asie-Pacifique, ont été approuvés par la Commission d’investissements, s’est réjoui Dvorkovitch. D’importants accords de coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire civile ont été signés avec l’Arabie Saoudite.

Mais il n’y a pas que des partenaires orientaux présents sur le forum : «Plusieurs mémorandums sur des coopérations ultérieures ont été signés avec des sociétés françaises et allemandes, avec les géants américains IMB et Intel et d’autres importantes compagnies européennes», a raconté le vice-Premier ministre.

D’après lui, les représentants de plusieurs pays de l’UE souhaitent que les sanctions contre la Russie soient annulés le plus vite possible, «et ces pays pensent au business, à leurs propres économies, et pas à la politique. Nous croyons que c’est l’approche plus constructive», a expliqué Dvorkovitch.

Le responsable russe estime qu’il s’avére plus productif de continuer le dialogue avec des pays comme la Grèce, qui a «de fortes relations économiques et politiques avec la Russie» et dont le Premier ministre Alexis Tsipras participe activement dans au travail du forum à Saint-Pétersbourg.

«Dans les moments plus difficiles nous soutenons nos partenaires. Nous pouvons considérer l’assistance financière [à la Grèce], si elle est nécessaire, mais notre priorité actuelle et de soutenir les projets d’investissements et de commerce avec Athènes», a déclaré le responsable russe. «Nous soutenons l’Europe stable et la Grèce stable, c’est pourquoi nous soutenons la recherche d’un compromis entre ce pays et ses créanciers».

Vendredi dans le cadre du forum à Saint-Pétersbourg, la Russie et la Grèce ont signé un traité sur la construction de la partie grecque du gazoduc «Turkish Stream» qui passe par le territoire turc et la mer Noire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales