Donald Trump relance la «guerre des toilettes», les activistes LBGT descendent dans la rue

Donald Trump relance la «guerre des toilettes», les activistes LBGT descendent dans la rue
La fin de l'accès des étudiants transgenre aux toilettes de leur choix a déclenché des manifestations aux Etats-Unis, photo ©Jonathan Ernst / Reuters

L'administration Trump a annoncé la fin de l'application d'un dispositif fédéral autorisant les étudiants transgenres à pouvoir choisir leur WC en fonction de leur identité de genre, déclenchant un tollé chez les défenseurs des droits des minorités.

Les ministères américains de la Justice et de l'Education ont annoncé la fin des mesures mises en place par Barack Obama concernant les étudiants transgenres. Le gouvernement fédéral ne garantira plus aux étudiants transgenres le choix dans l'accès aux installations sanitaires non-mixtes, telles que les vestiaires ou les toilettes en fonction de leur «identité de genre».

La nouvelle a immédiatement suscité une levée de boucliers dans les associations de défense des minorités. Des centaines de manifestants sont descendus dans la rue à Washington pour protester contre ce qu'ils considèrent être un retour de la discrimination à l'encontre des personnes transgenres. Aux abords de la Maison-Blanche, les militants ont entonné le slogan : «Ni haine, ni peur. Les étudiants transgenre sont les bienvenus ici.»

La foule a acclamé Gavin Grimm, un adolescent transgenre, devenu une icône de la lutte LGBT aux Etats-Unis, pour avoir porté la question de l'accès aux toilettes devant la Cour suprême.

Avec le retrait des recommandations fédérales, c'est aux Etats fédérés et aux districts scolaires que revient la prérogative de fixer le cadre en matière de lutte contre les discriminations.

James Esseks, responsable LGBT de l'ACLU, la plus importante association de défense des droits civiques aux Etat-Unis reconnait que l'abrogation des recommandations fédérales ne prive pas pour autant les étudiants transgenres du droit à être protégé de toute discrimination.

La «guerre des toilettes» a débuté aux Etats-Unis en mars 2016 quand le gouverneur de Caroline du Nord a maintenu l'utilisation des toilettes publiques en fonction de l'identité sexuelle (physique) et refusé de prendre en compte l'identité de genre (psychique).

Lire aussi : «Il nous rappelle à quel point la liberté est fragile» : Meryl Streep repart en guerre contre Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»