Quand le président de l'Azerbaïdjan nomme son épouse vice-présidente (PHOTOS)

Quand le président de l'Azerbaïdjan nomme son épouse vice-présidente (PHOTOS)
Le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev et sa femme, Mehriban, photo© Sergey Guneev / Sputnik

Ilham Aliyev et son épouse, Mehriban, font partie de ces couples qui ont décidé de tout partager. Après 35 ans de mariage, le président azéri a décidé d'aller jusqu'au bout et de nommer sa femme vice-présidente, créant la fonction du même coup.

Le président de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a nommé sa femme à la vice-présidence du pays, une fonction spécialement créée pour elle. «Mehriban Aliyeva a eu un rôle important dans la vie sociale, politique et culturelle du pays pendant de nombreuses années», a déclaré le chef de l'Etat pour justifier son choix devant le conseil de sécurité de l'Azerbaïdjan.

Nicolas Sarkozy, Ilham Aliyev et Mehriban Aliyeva à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan en octobre 2011, ©Philippe Wojazer/Reuters

A noter que la fonction de vice-président vient juste d'être créée en Azerbaïdjan. En cas d'empêchement ou de décès du président en exercice, ce serait donc sa femme qui exercerait le pouvoir.

Le couple présidentiel rencontre le pape Francis en mars 2015, photo ©Max Rossi / Reuters

Parmi les mérites de son épouse, Ilham Aliyev souligne que celle-ci a exercé des fonctions importantes à la tête de la principale formation politique du pays, le Parti du nouvel Azerbaïdjan alors qu'il était dirigé, comme il se doit, par son mari. «Elle a fait un travail incroyable», s'est félicité le président. A son crédit, il faut reconnaître à la première dame-vice présidente une expérience certaine en visites officielles.

Mehriban Aliyeva avec Tayyip Erdogan et l'épouse de ce dernier, Emine Erdogan (à droite), photo ©Umit Bektas / Reuters

«Ton soutien est la base de chacun de mes succès», a déclaré Mehriban à son mari, après sa nomination. Ce dernier, à 55 ans, est au pouvoir en Azerbaïdjan depuis 2003. Il a pris la succession de son père, Heydar Aliyev, qui avait été à la tête du pays de 1969 à 1982 à du temps de l'URSS.

Lire aussi : Zimbabwe : même mort, sa femme veut que Robert Mugabe se présente quand-même

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.