Pour accueillir le vice-président Mike Pence, l'UE ajoute une étoile au drapeau américain

Pour accueillir le vice-président Mike Pence, l'UE ajoute une étoile au drapeau américain© THIERRY CHARLIER Source: AFP
Mike Pence et Donald Tusk, le 20 février 2017 au Conseil européen, à Bruxelles

Le 20 février, à l'occasion de la visite du vice-président des Etats-Unis à Bruxelles, le Conseil européen a diffusé l'image d'un drapeau américain avec 51 étoiles. Le hic, c'est que la célèbre bannière étoilée n'en comporte que 50.

A quel Etat – ou organisation internationale ? – l'Union européenne (UE) pensait-elle en ajoutant une étoile au drapeau américain ? Lorsque le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, a fait son apparition aux côtés du président du Conseil européen, Donald Tusk, le 20 février à Bruxelles, la bannière étoilée qui s'affichait dans leur dos comportait 51 étoiles au lieu des 50, symbolisant les 50 Etats des Etats-Unis.

© THIERRY CHARLIER Source: AFP
Mike Pence et Donald Tusk

Le drapeau américain, diffusé sur un écran à côté de l'étendard de l'UE, disposait de trois lignes de neuf étoiles plus trois lignes de huit étoiles, et non, comme il conviendrait, de neuf lignes alternant cinq et six étoiles. Rien à dire, en revanche, en ce qui concerne les bandes rouges et blanches : elles étaient bien au nombre de 13.

© PAUL J. RICHARDS Source: AFP
Le véritable drapeau américain comporte 50 étoiles

Le drapeau de l'UE, de son côté, ne souffrait d'aucune altération – les douze étoiles sur fond bleu étaient bien là. Interpellé sur cette bévue protocolaire par l'agence Associated Press, le Conseil européen n'a pour l'instant pas réagi.

Il existe, néanmoins, des erreurs de drapeaux autrement plus embarrassantes : lors des Jeux olympiques de Londres de 2012, par exemple, les organisateurs de l'événement sportif mondial avaient confondu les drapeaux sud-coréen et nord-coréen... 

Lire aussi : Philippines : 300 manifestants brûlent des drapeaux américains et des portraits de Donald Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales