Finlande : les opposants au mariage gay perdent définitivement la bataille

Finlande : les opposants au mariage gay perdent définitivement la bataille Source: Reuters
Les partisans du mariage homosexuel en Finlande peuvent définitivement être rassurés

Les parlementaires finlandais ont définitivement entériné le mariage gay 17 février en repoussant une ultime tentative de ses opposants de faire obstacle à son entrée en vigueur le 1er mars.

C’était l’ultime banderille d’une bataille législative qui a vu la défaite du parti des Vrais Finlandais et de leurs alliés. La formation conservatrice entrée au gouvernement en 2015 était le fer de lance des opposants au mariage des personnes de même sexe.

Ils comptaient faire inscrire à l’ordre du jour du 17 février une initiative populaire afin d'abolir la loi permettant le mariage gay, mais le Parlement a rejeté le texte. Il a ainsi confirmé un premier vote réalisé en 2014, quand les parlementaires scandinaves avaient adopté la loi par 101 voix contre 90.

Résultat : le texte entrera en vigueur comme prévu dans moins de deux semaines.

La Finlande, dernier des pays nordiques qui n’autorisait pas le mariage gay

Les députés conservateurs, qui défendent «le mariage authentique» entre un homme et une femme, étaient parvenus à réunir plus de 50 000 signatures de citoyens, seuil nécessaire pour contraindre le Parlement à débattre de leur initiative populaire.

Le 14 février, la commission des lois s’était déclarée opposée à une remise en cause du mariage homosexuel. Les élus conservateurs (chrétiens-démocrates et Vrais Finlandais en tête) avaient cependant insisté pour que l’ensemble de l’assemblée soit consultée.

La Finlande, qui permet les unions civiles entre partenaires de même sexe depuis 2002, restait le dernier pays nordique à ne pas autoriser le mariage homosexuel.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage