La Deutsche Bank cherche des liens entre Trump et la Russie… et ne trouve rien

La Deutsche Bank cherche des liens entre Trump et la Russie… et ne trouve rien Source: Reuters
Une nouvelle fois, Deutsche Bank se retrouve au coeur de l'actualité

La principal banque allemande a mené une enquête sur le compte personnel du président des Etats-Unis pour trouver d’éventuelles connexions suspectes avec Moscou, selon les informations du Guardian. Sans succès.

Elle est l’une des banques les plus sulfureuses du monde. La Deutsche Bank, actuellement cible d’une enquête du ministère de la Justice américain, a conduit une investigation interne afin de rechercher des liens entre le 45e président des Etats-Unis et la Russie.

Les relations entre Donald Trump et la banque allemande remonte à plusieurs années et cette dernière lui a prêté plusieurs centaines de millions de dollars. Dans les années 2000, Deutsche Bank a accordé un prêt de 640 millions de dollars au magnat de l’immobilier pour qu’il puisse financer l’un de ses plus importants projets : sa méga tour de Chicago accompagnée de son hôtel. A l’époque, il avait assuré qu’il rembourserait l’intégralité de la somme.

Mais en 2008, la crise financière a secoué la planète. Donald Trump a ainsi refusé de rendre la totalité du prêt arguant que le «tsunami financier qui peut arriver seulement une fois par siècle» était un cas de «force majeure».

Selon Le Guardian, des proches du président américain sont également des clients de la Deutsche Bank. Sa fille Ivanka et son mari Jared Kushner, conseiller de la Maison-Blanche, ont également vu leur compte analysé par la banque germanique.

Chou blanc

Résultat de ces investigations : rien de concluant. C’est en tout cas ce qu’avance le quotidien britannique. En 2016, des agents du renseignement américain avaient déjà tenté leur chance pour trouver des liens entre le Kremlin et le président américain. A l’instar de la Deutsche Bank, ils n’avaient rien déniché.

«L'examen interne n'a trouvé aucune preuve d'un quelconque lien avec la Russie, mais la Deutsche Bank est soumise à une pression afin de nommer un vérificateur externe et indépendant chargé d'examiner ses relations d'affaires avec Monsieur Trump», selon le Guardian.

Du côté du congressiste démocrate Bill Pascrell, membre de la Commission des voies et moyens de la Chambre, l’enquête de la banque allemande est justifiée : «Nous savons que la Deutsche Bank est un prêteur majeur du président Trump, et l'entreprise est actuellement soumise à un examen par le ministère de la Justice pour des allégations présumées.»

Avant d’ajouter : « Je pense qu'il est important pour le peuple américain de connaître l'étendue de l’implication de la banque auprès du président, et s'il y a une implication de la Russie dans les prêts consentis à Donald Trump.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales