Washington pas prêt à collaborer militairement avec la Russie, selon la Défense américaine

Washington pas prêt à collaborer militairement avec la Russie, selon la Défense américaine© Yuri Gripas Source: Reuters
James Mattis

Donald Trump avait évoqué durant sa campagne une éventuelle normalisation des relations avec Moscou. Mais James Mattis a assuré qu'une collaboration militaire entre les deux pays n'était pas encore à l'ordre du jour.

«Nous ne sommes pas pour l'instant dans une position pour collaborer au niveau militaire. Mais nos leaders politiques vont s'engager et essayer de trouver un terrain d'entente», a déclaré James Mattis aux journalistes après une réunion au quartier général de l'OTAN situé à Bruxelles, rapporte Reuters.

Le secrétaire américain à la Défense a en outre accusé Moscou de ne pas respecter le droit international.

Washington avait interrompu ses relations militaires avec la Russie après le rattachement de la Crimée à celle-ci, en 2014, après un référendum lors duquel les habitants de la péninsule s'étaient prononcés à une écrasante majorité en faveur de cette solution.

Ces derniers mois, l'OTAN a largement renforcé sa présence militaire aux frontières russes en raison d'une supposée menace représentée par Moscou, démentie par le Kremlin. Quatre bataillons multinationaux d'un millier d'hommes chacun sont notamment en cours de déploiement dans les trois pays Baltes et en Pologne.

Durant sa campagne, le président américain Donald Trump n'avait pas caché vouloir améliorer les relations avec la Russie, une position partagée par Vladimir Poutine. Une éventuelle coopération en Syrie ou en Irak pour lutter contre le groupe terroriste Daesh avait même été évoquée par Donald Trump.

Il y a quelques jours, le conseiller à la sécurité des Etats-Unis, Michael Flynn, a démissionné de son poste après avoir été accusé dans les médias d'avoir entretenu des conversations «inappropriées» avec des diplomates russes avant la prise de fonction de Donald Trump.

Lire aussi : «On accuse donc le général Flynn de calmer le jeu avec Moscou... Quel crime !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.