En direct : Forum économique international de Saint Pétersbourg

Forum économique international de Saint Pétersbourg Source: RIA NOVOSTI
Forum économique international de Saint Pétersbourg

Le 19ème forum économique international de Saint-Pétersbourg a débuté. Malgré les sanctions, plus de 7 000 hôtes représentant 1 000 compagnies internationales dont les dirigeants de BP, Royal Dutch Shell et Total sont attendus. A suivre en direct.

20h25 (heure locale)

Rosneft et la compagnie indonésienne Pertamina examineront la possibilité de livraison de pétrole et de produits pétroliers, de gaz hydrocarboné liquéfié et de gaz naturel liquéfié en Indonésie, dit-on dans un message de Rosneft. De plus, les compagnies étudieront les possibilités de coopération dans le domaine de la reconnaissance et de l’extraction d’hydrocarbure en Russie et en Indonésie ainsi que le traitement du pétrole en Indonésie.

20h15 (heure locale)

Le coût préliminaire des 3 à 4 gazoducs additionnels à Nord Stream est estimé à 9,9 milliard d’euros, a déclaré le patron de Gazprom Alexeï Miller. Le terme présumé de la mise en fonctionnement du gazoduc est 2019, apprend-on dans une interview à l’agence Reuters.

19h15 (heure locale)

Poutine et Tsipras se sont mis d’accord pour que des experts discutent de livraisons de produits agricoles, tout en respectant les restrictions de l’embargo.

19h00 (heure locale)

Le patron de Total Patrick Pouyanné souhaite que les sanctions contre la Russie ne durent pas comme contre Cuba ou l’Iran.

le chef de Total Patrick Poyanné Source: RIA NOVOSTI
le chef de Total Patrick Poyanné

«Je suis persuadé que les sanctions ne sont pas le chemin de la diplomatie. Nous avons eu 20 ans de sanctions contre Cuba, mais je ne suis pas sûr qu’on ait réussi à résoudre la situation. Les sanctions contre l’Iran ont été en vigueur pendant 25 ans et est-ce qu’elles ont contribué à quelque chose? J’espère que nous n’aurons pas de sanctions contre la Russie pour encore 25 ans», a-t-il déclaré.

18h40 (heure locale)

Le prix des matières premières serait influencé par le dumping, a dit le chef de Rosneft Igor Setchine en ajoutant que cela ne pouvait pas durer, en regard au développement futur de l’industrie.

18h20 (heure locale)

Les comptes des compagnies russes ont été gelés dans au moins une banque française outre la filiale de VTB, a dit le chef de la banque Andreï Kostine vendredi.

18h00 (heure locale)

La Russie n’estime pas utile d’organiser des négociations trilatérales sur le règlement de la dette ukrainienne, a fait savoir le ministre russe des Finances Anton Silouanov.

Le ministre russe des Finances Anton Silouanov Source: RIA NOVOSTI
Le ministre russe des Finances Anton Silouanov

«Nous avons déjà communiqué sur notre position. Je ne vois pas le besoin de tenir des négociations. Notre position est claire et ne changera pas», a dit Silouanov à TASS vendredi, en ajoutant que la Russie n’a reçu aucune invitation de la part de l’Ukraine.

17h30 (heure locale)

La Russie et la Chine envisagent d’augmenter leurs d’échanges commerciaux jusqu’à 200 milliards de dollars dans un avenir proche, a déclaré Vladimir Poutine.

«La Chine est notre partenaire «numéro un». Notre volume d’échange s’élève environ à 85 milliards de dollars… Je pense que dans quelques années nous serons capables d’atteindre le chiffre d’affaires de 200 milliard de dollars», a-t-il dit.

17h15 (heure locale)

Itera, filiale de Rosneft, et General Electric ont signé un accord de coopération dans le traitement du gaz naturel liquéfié. Le développement de cette activité apportera à Rosneft des sources de revenu additionnelles. Cela permettra également d’accroitre l’efficacité des actifs d’Itera, a dit Rosneft.

17h00 (heure locale)

Le président russe Vladimir Poutine a dit qu’il espérait la signature d’un accord sur le nucléaire iranien dans un avenir proche et que la position commune partagée par les négociateurs doit prévenir la prolifération des armes de destruction massive.

Le président russe Vladimir Poutine Source: RIA NOVOSTI
Le président russe Vladimir Poutine

16h30 (heure locale)

En ce qui concerne les relations entre Moscou et l’Allemagne, Vladimir Poutine a indiqué que cela ne dépendait pas que de la Russie. Et la partie russe n’envisage pas réduire ses relations économiques et commerciales, a-t-il ajouté. Pour le moment, plus de 6 200 compagnies allemandes sont présentes sur le marché allemand.

16h10 (heure locale)

En établissant un blocus économique du Donbass et en refusant de payer les pensions, les allocations et les salaires des fonctionnaires, tout en considérant ses territoires comme ukrainiens, Kiev viole sa propre constitution, a estimé Vladimir Poutine.

«Si les autorités kiéviennes considèrent que ce sont des citoyens ukrainiens qui habitent sur ces territoires [du Donbass], ils n’ont pas le droit de les démunir, par exemple des pensions obtenues conformément à la législation ukrainienne. Ils contredisent leur propre constitution», a noté le président russe.

15h30 (heure locale)

Après l'intervention de Vladimir Poutine, Alexis Tsipras a parlé des relations entre la Grèce et l’Union européenne. La situation actuelle de la Grèce est difficile, mais Tsipras garde confiance : «Nous sommes au centre de la tempête, mais les Grecs sont un peuple maritime et n’en ont pas peur». Il considère que la crise grecque n’est pas le problème de la Grèce, mais celui de l’UE et il se cache dans la structure de la zone euro. Pour se sortir de cette situation avec la dette grecque, l’Europe doit retrouver son chemin et regagner ses valeurs - la solidarité et la justice sociale, estime Alexis Tsipras alors que les mesures d’austérité n’amènent à rien.

14h30 (heure locale)

L’intervention de Vladimir Poutine avant la réunion plénière au Forum économique de Saint-Pétersbourg a commencé.

Malgré la chute des prix de principaux produits d’exportation de la Russie et l’absence d’accès aux marchés financières internationaux, l’économie russe n’est pas entrée dans une «profonde crise», comme le prévoyaient les principaux acteurs internationaux, a déclaré le président de la Russie Vladimir Poutine.

«Nous avons stabilisé la situation, étouffé les changements négatifs de la conjoncture et traversé avec succès cette période difficile», a annoncé le président lors de la session plénière du forum économique international à Saint-Pétersbourg.

14h14 (heure locale)

L’Ukraine remboursera les 75 millions de dollars prévus à la Russie le 22 juin avec une probabilité proche de 100%, a indiqué le vice-ministre des finances russe Sergueï Stortchak à la chaîne Russie 24.

14h04 (heure locale)

La compagnie Internet russe Yandex n’a pas l’intention de quitter la Turquie a dit son patron Arkadiï Volozh. Il a dénoncé l’information parue dans le journal Vedomosti affirmant que les activités de Yandex ne se portaient pas bien et étaient prêtes à cesser.

13h55 (heure locale)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue serbe ont discuté de Turkish Stream. Belgrade dit qu’elle n’a rien contre le projet mais suit attentivement les négociations entre Moscou et Ankara.

13h40 (heure locale)

La Russie ne cherche pas à acheter des euro-obligations grecques mais se dit prête à soutenir les compagnies russes ayant des intérêts en Grèce dans le cadre de Turkish Stream, a annoncé le ministre russe du Développement économique Alexeï Oulioukaev. Il a aussi expliqué aux journalistes que la Russie est décidée à «investir et donner des garanties» aux compagnies qui prendront part dans la construction du gazoduc transfrontalier.

13h15 (heure locale)

La Chine estime le volume des accords signés – ou en instance de l’être - à mille milliards de dollars, a annoncé le premier vice-premier ministre russe Igor Chouvalov.

12h30 (heure locale)

Rosneft a acheté 16,7% de la raffinerie Total de Schwedt en Allemagne. Le montant de l’accord est estimée à 300 million de dollarsm rapporte TASS.

11h30 (heure locale)

L’ex-Premier ministre français François Fillion est intervenu lors du Forum où il s’est exprimé sur le conflit actuel entre l’Occident de la Russie, en indiquant la cause des problèmes dans leurs relations.  Selon lui, « la responsabilité d’un tel déroulement des événements est sur l’Europe», car personne n’a essayé de comprendre l’histoire russe, et le développement de la Russie sur le chemin démocratique.

En savoir plus : François Fillon accuse les USA de faire la police dans le monde

11h00 (heure locale)

La Russie et la Grèce ont signé un accord sur la création d’une entreprise conjointe pour la construction du gazoduc Turkish Stream sur le territoire grec, a dit le ministre russe de l’Energie Aleksandr Novak. La capacité du gazoduc sera de 47 milliards de mètres cube par an.

L’extension grecque du projet de Turkish Stream est appelé South European pipeline dans un mémorandum signé par les deux parties. La construction débutera en 2016 et sera terminée vers 2019. Les deux pays seront actionnaires du projet à parts égales. La construction sera financée par la Russie et Athènes remboursera dans un second temps.

Source : Gazprom
Source : Gazprom

10h37 (heure locale)

La plus grande banque russe Sberbank compte lever des fonds sur les marchés asiatiques en 2015, a dit le chef de la banque Herman Gref en ajoutant que les chiffres restent confidentiels.

10h00 (heure locale)

La plus grande entreprise dans le secteur de l’énergie en Allemagne Wintershall envisage prendre part au projet dirigé par Gazprom de construire deux gazoducs sous la mer Baltique pour les rajouter à Nord Stream, a rapporté l’agence d’information TASS.

Jeudi, le 19 juin

19h50 (heure locale)

La coopération russo-chinoise se développe dans toutes les zones, a dit le président russe Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec Zhang Gaoli, le vice-Premier ministre de la Chine. Ce dernier a souligné que les relations entre les deux pays sont à un bon niveau.

19h30 (heure locale)

Rosselkhozbank et le fond chinois Huamin ont signé deux accords concernant l’agriculture biologique avec la société russe Yug Rossii et le groupe Damate, a dit la banque jeudi.
Les accords visent à augmenter la production d'aliments biologiques en Russie et les exportations en Chine.

19h00 (heure locale)

Le patron de Gazprom Alexeï Miller et le ministre grec de l’Energie Panagiotis Lafazanis ont discuté de la construction d’un gazoduc en Grèce lié à Turkish Stream, a dit Gazprom dans un communiqué de presse.

Le chef de Gazprom Alexeï Miller Source: RIA NOVOSTI
Le chef de Gazprom Alexeï Miller

«Les partenaires ont discuté du problème de la construction de l’infrastructure en Grèce pour permettre de transporter le gaz en Europe à travers le gazoduc Turkish Stream. En particulier, les parties ont discuté du problème de préparer une charte intergouvernementale commune», dit-on dans la déclaration.

On estime que la Grèce et la Turquie créeront un centre gazier à la frontière et, ensuite, les pays de l’UE devront mettre en place eux-mêmes les infrastructures permettant la réception de ce gaz sur leurs territoires.

18h45 (heure locale)

Sur le sujet des actions de Justice de Belgique et de France à propos des actifs russes, Jean-Pierre Thomas, ex-conseiller du président français Nicolas Sarkozy, estime qu’il existe une décision du côté de l’arbitrage «qui est juridique dans toutes les sortes, mais elle est manipulée», et la communication et le timing sont éminemment politiques.

18h24 (heure locale)

Dans le cas où les pays occidentaux ne lèvent pas les sanctions, les contre-mesures entreprises par la Russie resteront en vigueur, a annoncé le vice-Premier ministre de la Russie Arkadiï Dvorkovitch. «L’embargo demeurera», a-t-il noté, en prenant en compte l’interdiction des importations de la production agricole provenant d’un certain nombre de pays occidentaux. Dvorkovitch a souligné que cette contre-mesure n’était pas «un but en soi», mais une mesure pour soutenir les agriculteurs domestiques dans la période où les taux d’intérêt sont hauts et les banques font face aux problèmes financiers. 

17h50 (heure locale)

Ci-contre le graphique d’Ernst&Young montrant les sujets les plus discutés lors du Forum.

Source : http://forumspb.marchart.ru/gp3
Source : http://forumspb.marchart.ru/gp3

17h30 (heure locale)

L’extension des sanctions occidentales contre la Russie n’aura pas d’effet signifiant sur le taux de change du rouble, a déclaré le vice-ministre russe des Finances Alexeï Moisseev. «Nous suggérons que les sanctions ne soient pas levées rapidement ; je ne vois pas de risque spécial pour le rouble à cet égard», a-t-il ajouté.

17h24 (heure locale)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le chef de Gazprom Alexeï Miller ont tenu des négociations au sujet de la construction de Turkish Stream sur le territoire grec. Les parties prévoient de conclure un accord politique. 

17h14 (heure locale)

La Russie et l’Arabie Saoudite ont signé un accord intergouvernemental de coopération dans l’utilisation de l’énergie atomique à des fins civiles.

L’accord prévoit la création d’un comité de coordination pour les consultations ultérieures sur les questions concernant l’utilisation de l’énergie atomique dans des buts pacifiques, ainsi que la création de groupes de travail conjoints pour réaliser des projets concrets et des recherches scientifiques, l’échange d’experts, l’organisation de séminaires et de réunions, l’assistance en éducation et en préparation du personnel scientifique et technique, l’échange d’information scientifique et technique.

17h00 (heure locale)

L’UE vient d’annoncer que les sanctions antirusses ne seront pas levées, mais les nouvelles de dernière minute n’ont pas effrayé les participants occidentaux, de même que la recommandation américaine de ne pas se rendre à ce forum, a déclaré l’investisseur célèbre et patron de Beeland Interests Jim Rogers.

16h40 (heure locale)

La Grèce n’a demandé aucune aide de la part de la Russie, a dit le vice-ministre du ministère russe des Finances Sergueï Stortchak. Il a ajouté que le Premier ministre grec Alexis Tsipras est arrivé en Russie pour discuter de projets communs et non pas pour demander de l’argent.

le vice-ministre du ministère russe des Finances Sergueï Stortchak Source: RIA NOVOSTI
le vice-ministre du ministère russe des Finances Sergueï Stortchak

«Il n’y a pas eu de demandes», a dit Stortchak à Reuters. «Il n’y a pas de ressources [dans notre budget pour fournir de l’argent – Ed.]».

16h00 (heure locale)

Le patron de Gazprom Alexeï Miller et son homologue de Royal Dutch Shell Ben van Beurden ont signé un accord pour agrandir une usine de liquéfaction de gaz naturel sur l’île de Sakhaline dans l’océan Pacifique.

15h50 (heure locale)

La compagnie ferroviaire russe RZD a signé un accord sur la création de la première ligne russe à grande vitesse Moscou – Kazan avec un consortium russo-chinois, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

Comme on l’a annoncé plus tôt, le consortium consistera des sociétés russes Mosguiprotrans et «Nizhgorodmetroproyect» et la société chinoise CREEC.
Les travaux devraient s’étaler sur deux ans, le montant du contrat s’élèverait à 16 milliard d’euros.

14h56 (heure locale)

Gazprom et Shell ont signé le mémorandum sur la construction de la troisième ligne de liquéfaction du gaz naturel sur l’île de Sakhaline, dans l’Extrême-Orient russe, rapporte l’agence Ria Novosti.

14h55 (heure locale)

La ministre du Commerce et de l'industrie, Nirmala Sitharaman, et le ministre du Commerce de la Commerce de la Commission économique eurasiatique Andreï Stepnev ont signé une déclaration qui ouvre la voie à la possible création d'une zone de libre-échange entre l’Inde et l’Union économique eurasiatique.

Nirmala Sitharaman et Andreï Stepnev Source: RIA NOVOSTI
Nirmala Sitharaman et Andreï Stepnev

14h45 (heure locale)

Gazprom, le géant gazier russe, a annoncé que la Russie construira deux nouveaux gazoducs en direction de l’Allemagne à travers la mer Balte. Les compagnies E.On, Shell et OMV y participeront également.

14h35 (heure locale)

Intel continuera à investir dans des projets de logiciels et d’analytique en Russie a dit le vice-président de la compagnie, directeur général sur l’activité opérationnelle en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique Christian Morales lors de son interview à la chaîne russe Russie24.

14h25 (heure locale)

L’ancien investisseur Jim Rogers a dit à RT que les sanctions occidentales seront bénéfiques à la Russie au final, alors que celle-ci se tourne vers l’Est. En ce qui concerne les BRICS, tout ce qui pourra concurrencer les institutions occidentales «corrompues» est bon pour le monde, a-t-il dit.

14h00 (heure locale)

La mise en place de Turkish Stream sur le fond de la mer Noire commencera en juin ou en juillet. La Russie doit tout d’abord recevoir les documents nécessaires de la partie turque, a annoncé le ministre de l’Energie Aleksandr Novak.

Source : Gazprom
Source : Gazprom

«Nous attendons cette permission qui est nécessaire pour commencer les travaux préparatifs dans les eaux de Turquie ainsi que dans la zone économique exclusive turque où le gazoduc sera prolongé sur terre».

13h41 (heure locale)

Une source diplomatique a dit à TASS que les préparations pour la visite du roi Salman d’Arabie Saoudite sont en cours.

13h34 (heure locale)

Des nouvelles concernant la création d’une nouvelle banque de développement vont être communiquées lors du sommet des BRICS dans la ville russe d’Oufa, a déclaré le directeur exécutif Paulo Nogueirga Batista.

«Je deviendrai le nouveau vice-président de la banque de développement des BRICS. J’attends la première réunion des dirigeants de la banque», a-t-il ajouté.

13h25 (heure locale)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras est arrivé à Saint-Pétersbourg pour participer au Forum.

13h03 (heure locale)

Les sanctions internationales pourraient être prolongées d’une période dépassant fortement les six mois attendus, selon le vice-président de Vnesheconombank Andreï Klepatch.

«Je pense que les sanctions ne seront pas prolongées aux six mois attendus, mais de beaucoup plus», a-t-il dit, en ajoutant que la Russie est prête à surmonter la crise d’investissement.

12h55 (heure locale)

Les leaders politiques et économiques discutent de coopération commerciale et d’investissements dans le cadre des BRICS.

12h50 (heure locale)

Rosneft et la compagnie nationalisée vénézuélienne PDVSA ont signé un accord-cadre d’exportation du pétrole Ourals vers le Vénézuela. L’accord est signé par le dirigeant de Rosneft  Igor Setchine et son homologue de PDVSA Eulogio del Pino. Le quantité et le prix restent encore à déterminer.

12h20 (heure locale)

La Russie s’attend à ce que plus d’actifs gouvernementaux soient gelés dans d’autres pays que la Belgique suite à l’affaire Ioukos, a dit le conseiller du président russe Andreï Beloussov.

«Ce n’est pas une surprise pour nous. Nous croyons que les décisions qui ont été prises sont hors-la-loi. Et très politisées», a-t-il ajouté.

11h54 (heure locale)

L’opérateur russe mobile Tele2 et un géant des télécommunications chinois ont signé un accord-cadre de 300 millions de dollars sur des livraisons d’équipement, a annoncé à Interfax Ludmila Smirnova, la directrice administrative et financière.

11h30 (heure locale)

Les fonctionnaires indiens ont confirmé que leur gouvernement signera un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasiatique au Forum jeudi.

«Nous signerons définitivement cet accord», a dit à l’agence d’information Tass Amit Telang, le premier secrétaire de l’ambassade indienne en Russie.

Source : TASS
Source : TASS

11h12 (heure locale)

Les agriculteurs russes ont demandé aux autorités d’élargir l’embargo alimentaire si les sanctions économiques sont prolongées contre la Russie, a dit Sergueï Dankvert, le chef de l’organe de contrôle de l’agriculture russe. 

10h38 (heure locale)

La Russie et La Turquie entendent signer un accord sur la construction du gazoduc Turkish Stream d’ici à la fin de juin, a dit le ministre russe de l’Energie Aleksandr Novak.

10h00 (heure locale)

Les événements les plus intéressants de la journée sont les suivants : le sujet des BRICS sera un des points clé de la discussion de jeudi. Les autres sujets importants comprennent la coopération entre l’UE et le bloc économique connu sous le nom d’Union économique eurasiatique, l’affaire «Silk Road» et les nouvelles réalités sur le marché de pétrole global.

08h35 (heure locale)

Programme détaillé de la journée

08h30 (heure locale)

Charte d’Ernst&Young qui montre les sujets les plus cités et viraux discutés au Forum

Image
Image

Malgré les pressions provenant de Washington, des cadres supérieurs de l’industrie pétrolière sont attendus dans la capitale culturelle de la Russie y compris les dirigeants de BP, Royal Dutch Shell et Total. De plus, des pourparlers entre hauts fonctionnaires d’un grand nombre de pays auront lieu, alors que le président russe Vladimir Poutine rencontrera le ministre saoudien de la Défense, le prince héritier Mohammad bin Salman, le vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli, le Premier ministre mongol Chimed Saikhanbileg et Yukiya Amano, le directeur général de l’AIEA.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales