Assange qualifie les procureurs suédois d’«irresponsables» après l’annulation de son interrogatoire

Assange qualifie les procureurs suédois d’«irresponsables» après l’annulation de son interrogatoire Source: Reuters
Le fondateur de Wikileaks Julian Assange

L’interrogatoire de Julian Assange par les procureurs suédois pour des accusations de viol a été reporté, les enquêteurs n’ayant pas déposé à temps leur demande d’interview auprès de l’ambassade d’Equateur, le refuge d’Assange depuis 2012.

«Cet après-midi, la procureur suédoise Marianne Ny a annulé un rendez-vous prévu de longue date pour recueillir mes dépositions. Nous avons proposé des dates qui nous convenaient et Mme Ny les a accepté», lit-on dans la déclaration publiée par Assange, le fondateur de WikiLeaks et citoyen australien, tard mercredi.

«La procureur Ny a laissé mes avocats croire que les procédures nécessaires ont été engagées pour organiser la rencontre. Mes avocats ont acheté des billets, ce qui a entraîné des dépenses considérables de mon côté. Aujourd’hui, j’apprends que la demande officielle des procureurs suédois à l’Equateur, dont l’approbation doit prendre des semaines, n’a été envoyé en qu’il y a deux jours», a-t-il ajouté.

Après le report indéfini de son interrogatoire, Assange a qualifié Ny d’«irresponsable» et a estimé qu’il est «difficile d’imaginer» que tout ceci n’est rien d’autre «qu’un exercice de relations publiques». «Il est impossible de maintenir la confiance en ce procureur dans de telles conditions», a-t-il complété.

Après la publication de sa déclaration, l’ambassade d’Equateur a admis avoir reçu une demande de rencontre de la Suède en fin de semaine dernière et a promis d’essayer de résoudre le conflit «dans un esprit de coopération judiciaire».

Assange rejette vigoureusement les allégations de deux femmes qui l’accusent de les avoir sexuellement agressées et violées en 2010. Mais le fondateur du site WikiLeaks a refusé de se déplacer en Suède, vu la possibilité qu’une fois arrivé, il pourrait être extradé vers les Etats-Unis. Là, il ferait face à des accusations sérieuses pour avoir facilité la fuite des informations des câbles diplomatiques de Bradley (dorénavant Chelsea) Manning.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»