Ukraine : deux femmes «suspectées de séparatisme» froidement abattues

Des soldats ukrainiensSource: Reuters
Des soldats ukrainiens

Un parquet local ukrainien a rapporté mercredi que deux militaires ukrainiens avaient avoué l’assassinat d’une mère et de sa fille dans l’est de l’Ukraine contrôlé par Kiev. Les soldats ont exécuté les deux femmes d’une balle dans la tête.

Les deux habitantes du village de Louganskoïe dans la région de Donetsk, une vieille femme âgée de 77 ans et sa fille de 45 ans, ont été tuées lundi, a-t-on appris d’une déclaration du service de presse du parquet de la région de Donetsk. Les femmes ont été abattues d’une balle dans leur tête. 

Une enquête a été lancée par le parquet local, lequel est sous la juridiction des autorités de Kiev, et les forces d’ordre ont arrêtés deux soldats des forces armées ukrainiennes. Les suspects, tous les deux dans leur vingtaine, ont avoué avoir commis ce crime.

«Il a été établi que le 15 juin, les soldats sont entrés dans la maison des victimes, suspectées de sympathie pour les idées séparatistes, et les ont tuées à l’arme automatique», a-t-on dit dans une déclaration officielle.

Les deux hommes sont inculpés pour meurtre avec préméditation. S’ils sont reconnus coupables, ils seront condamnés à une peine de prison comprise entre sept ans et la perpétuité.

L’investigation menée par autorités Kiev contre ses propres troupes intervient à la suite de la condamnation des deux parties en conflit par les associations internationales des droits de l’homme qui les accusent d’avoir utilisé la torture et d’autres tactiques d'intimidation, a rapporté AFP. Depuis avril 2014, le conflit entre Kiev et les forces antigouvernementales dans le sud-est de l’Ukraine a pris les vies d’environ 6 500 personnes, selon des estimations récentes de l’ONU.

En savoir plus : Donetsk : 100 violations du cessez-le-feu en 24h

Un accord de cessez-le-feu a été signé par un groupe de contact à Minsk en février, mais les combats se sont poursuivis de manière sporadique dans la région. Mercredi, le ministre de la Défense de la République autoproclamée de Donetsk a dit que les forces ukrainiennes avaient violé le cessez-le-feu sept fois dans cette seule journée, a rapporté TASS. Des armes légères et des lance-roquettes ont été utilisés lors des attaques présumées par les forces de Kiev.

Mercredi, les forces de Lougansk ont déclaré que plus de 500 civils ont été tués dans le Donbass depuis la signature des accords de cessez-le-feu en février. Selon leur déclaration, citée par RIA Novosti, les forces ukrainiennes ont violé le cessez-le-feu 9 000 fois depuis la mi-février, alors que quelque 1 200 bombardements sur des zones habitées auraient eu lieu dans la région.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales