Afrique du Sud : bagarre générale au Parlement, des députés expulsés manu militari (VIDEOS)

 Afrique du Sud : bagarre générale au Parlement, des députés expulsés manu militari (VIDEOS)
Un député (en rouge) de l'opposition au président Jacob Zuma se fait expulser du Parlement sud-africain le 9 février 2017, photo ©Sumaya Hisham/Reuters

La situation a rapidement dégénéré lors du discours annuel du président sud-africain Jacob Zuma, condamné pour corruption mais toujours au pouvoir. Les députés d'opposition ont tenté de l'empêcher de parler mais ont finalement été éconduits de force.

Les députés du parti des Combattants pour la liberté économique (EFF) ont perturbé pendant plus d'une heure le discours de Jacob Zuma, estimant que le président n'était pas légitime pour s'exprimer, avant d'être sortis dans le chaos par une trentaine d'agents de sécurité du parlement sud-africain

«En face de nous est assis un homme incorrigible pourri jusqu'à la moelle», avait lancé en pleine assemblée le leader de l'EFF, pointant le chef d'Etat sud-africain, tandis que autre député lâchait : «Vous êtes un délinquant consitutionnel !», avant d'ajouter : «S'il vous plaît, partez».

En mars 2016, Jacob Zuma avait été reconnu coupable de violation de la constitution sud-africaines pour avoir financé des travaux dans sa résidence privée par le Trésor public. Il n'a depuis remboursé qu'une fraction de la somme détournée, soit un demi-million d'euros.

Avec plus d'une heure de retard et après une bagarre générale, le président a pu commencer son discours. «Enfin !», s'est-il exclamé, s'installant au pupitre.

Lire aussi : Gambie : l’ex-président gambien Yahya Jammeh accusé d’avoir volé 11 millions de dollars à l'Etat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage