Bachar el-Assad : «le sang des soldats russes morts en Syrie ne se mesure pas en argent»

Bachar el-Assad : «le sang des soldats russes morts en Syrie ne se mesure pas en argent» Source: Reuters

Lors d’une rencontre avec des parlementaires russes, le président syrien Bachar el-Assad a remercié Moscou pour son soutien militaire et notamment les familles des soldats qui ont trouvé la mort en combattant Daesh en Syrie.

«Certes, le soutien militaire est très important. Néanmoins, une goutte de sang d'un soldat russe mort sur notre terre coûte plus cher à nos yeux que n'importe quel soutien militaire. Ce sang, le sang russe, versé sur notre sol ne se mesure en argent», a déclaré le président syrien Bachar el-Assad lors d’une rencontre avec des parlementaires russes le 8 février.

Il a notamment précisé, pour la première fois, que les négociations à Astana favorisaient le processus de paix et qu’il était ouvert aux négociations avec les représentants de l’opposition – y compris l'opposition armée – et avec les Kurdes.

Depuis le 30 septembre 2015, date du début de l’opération russe contre les terroristes de Daesh en Syrie, 22 soldats russes ont péri en Syrie.

La majorité d’entre eux avaient moins de 30 ans. Alexandre Prokhorenko, encerclé près de Palmyre par les terroristes de Daesh, a commandé un bombardement aérien sur sa propre position, pour ne pas mourir inutilement.

Le sergent Andreï Timochenkov escortait un convoi humanitaire du Centre russe pour la réconciliation. Il a réussi à empêcher un véhicule bourré d'explosifs d'atteindre le convoi en lui tirant dessus, mais a été gravement blessé et a finalement succombé à ses blessures. 

Le sous-sergent russe Mikhaïl Chirokopoias a été blessé pendant la première quinzaine de mai dans la province d’Alep. Suite au bombardement de la colonne des véhicules du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, il avait été rapatrié à Moscou dans un état grave, sans que les médecins puissent le sauver.

Le colonel russe Rouslan Galistki est décédé après avoir été blessé par des tirs rebelles à Alep.

Tous les soldats et officiers ont été nommé «Héros de la Russie» à titre posthume.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales