Rapport d'Amnesty : Damas dénonce un «faux [...] destiné à ternir la réputation de la Syrie»

- Avec AFP

Rapport d'Amnesty : Damas dénonce un «faux [...] destiné à ternir la réputation de la Syrie»© Omar Sanadiki Source: Reuters
Photo d'archive

Le gouvernement syrien a qualifié de «totalement faux» le rapport publié le 7 février par Amnesty International affirmant que 13 000 personnes auraient été pendues en cinq ans dans une prison près de Damas.

Le ministère de la Justice a indiqué que ce rapport était «totalement faux et destiné à ternir la réputation de la Syrie dans les instances internationales», selon l'agence de presse officielle Sana.

Dans son rapport, Amnesty a indiqué que les personnes exécutées entre 2011 et 2015 dans la prison de Saydnaya, au nord de Damas, étaient en majorité des civils qui s'opposaient au régime de Bachar al-Assad.

L'ONG a dénoncé une «politique d'extermination» et estimé que ces exécutions «constituaient des crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité». 

Le ministère de la Justice a démenti que de telles exécutions aient eu lieu sommairement car le processus judiciaire syrien doit respecter «plusieurs étapes».

Le rapport d'Amnesty International a été publié moins de deux semaines avant un nouveau round de pourparlers à Genève entre régime et opposition sous l'égide l'ONU pour tenter de trouver une issue au conflit qui a fait plus de 310 000 morts depuis mars 2011.

Lire aussi : Les pourparlers d'Astana, point de rupture entre l'opposition syrienne et les mercenaires ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter