Rapport d'Amnesty : Damas dénonce un «faux [...] destiné à ternir la réputation de la Syrie»

- Avec AFP

Rapport d'Amnesty : Damas dénonce un «faux [...] destiné à ternir la réputation de la Syrie»© Omar Sanadiki Source: Reuters
Photo d'archive

Le gouvernement syrien a qualifié de «totalement faux» le rapport publié le 7 février par Amnesty International affirmant que 13 000 personnes auraient été pendues en cinq ans dans une prison près de Damas.

Le ministère de la Justice a indiqué que ce rapport était «totalement faux et destiné à ternir la réputation de la Syrie dans les instances internationales», selon l'agence de presse officielle Sana.

Dans son rapport, Amnesty a indiqué que les personnes exécutées entre 2011 et 2015 dans la prison de Saydnaya, au nord de Damas, étaient en majorité des civils qui s'opposaient au régime de Bachar al-Assad.

L'ONG a dénoncé une «politique d'extermination» et estimé que ces exécutions «constituaient des crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité». 

Le ministère de la Justice a démenti que de telles exécutions aient eu lieu sommairement car le processus judiciaire syrien doit respecter «plusieurs étapes».

Le rapport d'Amnesty International a été publié moins de deux semaines avant un nouveau round de pourparlers à Genève entre régime et opposition sous l'égide l'ONU pour tenter de trouver une issue au conflit qui a fait plus de 310 000 morts depuis mars 2011.

Lire aussi : Les pourparlers d'Astana, point de rupture entre l'opposition syrienne et les mercenaires ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales