Donald Trump en peignoir sur internet : nouvel épisode insolite d'une bataille médiatique

Donald Trump en peignoir sur internet : nouvel épisode insolite d'une bataille médiatique Source: Reuters
Décidés à prouver que l'attaché de presse du président américain s'était trompé, des internautes ont diffusé de vieilles photos de Donald Trump en peignoir de bain

Pour défendre le président américain d'un portrait peu flatteur brossé par le New York Times, son porte-parole avait affirmé que Donald Trump ne possédait pas de peignoir. Internet conservant trace de tout, des photos ont alors resurgi...

Des photographies de Donald Trump en peignoir de bain envahissent les réseaux sociaux depuis le 6 février, en réponse à l'affirmation de son porte-parole, Sean Spicer, selon laquelle le président américain «ne porte assurément pas» un tel vêtement. Sean Spicer réagissait à un article du New York Times du 5 février qui dépeignait un Donald Trump principalement occupé à «regarder la télévision dans son peignoir», notant le moindre commentaire négatif à l'aide d'un stylo à bille noir.

En réaction, Sean Spicer avait donc dénoncé un article «truffé d'imprécisions et de mensonges», exigeant des excuses de la part du New York Times. Citant le détail du peignoir de bain comme «l'apogée du mensonge» de l'article, il avait alors assuré que Donald Trump n'en possédait «sans doute même pas un». Peu de temps après, Donald Trump avait à son tour tweeté que l'article du «journal en faillite» était «une pure fiction». 

Estimant apporter la preuve du contraire, plusieurs internautes ont diffusé d'anciennes images prouvant que Donald Trump compte bien un peignoir de bain dans sa garde-robe et donc que l'argument de Sean Spicer était erroné.

La star de la télévision Mike Rowe avait également, en juillet dernier, acheté aux enchères un peignoir de bain dédicacé par celui qui allait devenir président des Etats-Unis quelques mois plus tard.

Au-delà du détail du peignoir de bain, l'article du New York Times décrivait l'atmosphère austère qui régnerait à la Maison-Blanche depuis que Donald Trump a succédé à Barack Obama. Des réunions dans l'obscurité, des visiteurs que personne ne prend la peine de raccompagner contraints de trouver eux-mêmes la sortie et une «aile ouest du bâtiment, presque entièrement vide, plongée dans le noir».

Le bras de fer se poursuit entre l'administration de Donald Trump et les médias, qu'ils a récemment accusés de passer sous silence certaines attaques terroristes. Mettant un point d'honneur à se défendre face aux attaques de la presse, le président des Etats-Unis a pour habitude de réagir sur Twitter ou par des déclarations choc.

Lire aussi : Donald Trump décapitant la Statue de la Liberté : la nouvelle Une du Spiegel fait encore polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»