Grèce : des migrants empêchent un ministre de visiter un camp de réfugiés

Grèce : des migrants empêchent un ministre de visiter un camp de réfugiés © capture d'écran de Ruptly

Les réfugiés du camps de migrants d’Hellinikon, au sud d’Athènes, ont bloqué les portes du site pour empêcher le ministre grec des Migrations, Ioannis Mouzalas, d’y pénétrer, déclenchant des échauffourées avec la police.

Les migrants qui ont atteint la Grèce et vivent aujourd’hui dans des camps sont mécontents de leurs conditions de vie. Les réfugiés du camp d’Hellinikon, dans la banlieue d’Athènes, l’ont fait savoir au ministre grec des Migrations, Ioannis Mouzalas.

Ils ont tout simplement bloqué les grilles pour empêcher sa visite. Mais, en dépit des efforts déployés par les réfugiés, le ministre est tout de même parvenu à pénétrer dans le camp sous les huées tandis que certains scandaient : «Nous sommes des êtres humains. Nous ne sommes pas des animaux.»

Environ 1 500 réfugiés vivent depuis près d’un an à Hellinikon, un site qui comprend d'anciens stades de hockey, de base-ball et une salle d'accueil. Des ONG précisent que ce site n’est pas approprié pour un logement à long terme.

Lire aussi : Trois mois après le démantèlement de la Jungle, les migrants commencent à revenir à Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage