Les militaires américains vont entraîner les soldats de Kiev qui combattent dans l’Est de l’Ukraine

Les militaires américains vont entraîner les soldats de Kiev qui combattent dans l’Est de l’Ukraine Source: AFP
(SERGEI SUPINSKY / AFP)
Suivez RT France surTelegram

Des militaires américains vont entraîner les troupes de Kiev qui se battent contre les milices dans le Donbass, a reconnu Ben Hodges, commandant en chef de l’armée américaine en Europe avant le début du sommet de Minsk au format Normandie.

L’aide militaire souhaitée par les autorités ukrainiennes a pour but d’améliorer la formation et de renforcer la Garde nationale de l’Ukraine, une unité qui a été créée un peu après le coup d’Etat de février 2014.

«Nous allons les entraîner pour des tâches de sécurité, des tâches médicales, pour opérer dans un environnement où les Russes bloquent les [communications] et pour se protéger de l’artillerie des Russes et des milices», a confié Ben Hodges à l’agence Reuters.

Ces récentes déclarations du militaire américain font écho à une affirmation similaire qu’il avait faite en janvier à Kiev. A ce moment, il n’avait pas fourni d’information sur le nombre des troupes américaines qui seraient engagées dans cette opération.

Selon le Washington Post, le Pentagone a dit récemment que 600 membres de la Garde nationale de l’Ukraine pourraient suivre un entraînement militaire américain. Dans le cadre de ce programme, les hommes de la 173ème brigade aéroportée américaine basés dans le nord-est de l’Italie seront déployés en Ukraine, a déclaré la porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Vanessa Hillman.

L’entraînement, qui doit commencer en mars prochain, verra un bataillon américain former trois bataillons ukrainiens, a déclaré le commandant américain. Il aura lieu dans la zone d’entraînement de Yavoriv qui compte 40 000 kilomètres carrés et qui se situe près de Lvov, à la frontière polono-ukrainienne. Il s'agit de la plus grande zone de tirs militaires en Europe.

Une délégation d’instructeurs de l’armée américaine est déjà arrivée à Kiev pour discuter des détails de ce programme avec les responsables militaires ukrainiens et pour examiner les sites d’entraînement, rapporte LifeNews.

Le bataillon Donbass sera un des premiers à bénéficier de cet entraînement américain, a écrit sur les réseaux sociaux Semyon Semenchenko, le commandant de cette unité. Les troupes de la Garde nationale de l’Ukraine seront entraînées selon «les schémas traditionnels des Navy Seals et des Delta Force», a déclaré l’intéressé.

Depuis le début des combats dans le sud-est de l’Ukraine, la Garde nationale a été accusée à plusieurs reprises de commettre des crimes de guerre, en particulier de bombarder délibérément des quartiers résidentiels dans les régions de Donetsk et de Lougansk ou de bloquer l’aide humanitaire à destination de ces régions.

En septembre dernier, un rapport d’Amnesty International a confirmé que le bataillon Aïdar s’était rendu coupable d’enlèvements, d’exécutions et d’extorsion.

Plus tôt cette semaine, le président américain Barack Obama a annoncé que son gouvernement examinait la possibilité de livrer des armes à Kiev. Un projet qui va à l’encontre des points de vue de la Russie et de l’UE, qui sont d’accord sur le fait qu’une solution militaire ne permettra pas de résoudre ce conflit.

Le conflit en Ukraine a commencé en avril dernier quand Kiev a envoyé des forces régulières et des bataillons de volontaires dans les régions de Donetsk et de Lougansk où une partie de la population a refusé de reconnaître les nouvelles autorités du pays arrivées au pouvoir après un coup d’état. Les combats qui durent depuis lors ont coûté la vie à plus de 5 300 personnes, selon l’ONU.

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix