«Cible volante ?» : le vol de Theresa May a été observé sur l’application Flightradar24

«Cible volante ?» : le vol de Theresa May a été observé sur l’application Flightradar24© Andrew Parsons / www.globallookpress.com

D’après le Daily Mail, le Premier ministre britannique a été exposé à une «menace terroriste» en se rendant à Ankara depuis Washington car tous les utilisateurs du service Flightradar24 ont pu suivre son déplacement en temps réel.

Le célèbre service Flightradar24 donne la possibilité à tout le monde de suivre en direct les vols d'avions civils. Mais saviez-vous qu'il permettait également déterminer l’emplacement exact de l'avion du Premier ministre britannique ? Et c'était le cas le 28 janvier.

Theresa May se trouvait à bord de son avion, surnommé «May Force One», qui se dirigeait vers Ankara au départ de Washington. D’après les révélations du quotidien britannique Daily Mail, le transpondeur installé à bord de son avion a transmis en temps réel les informations du vol au site Flightradar24 auquel n'importe qui peut accéder. Pour le journal, il n'en faut pas plus pour faire du Premier ministre britannique une «cible volante de prédilection» pour les terroristes. D'après l'article, il était même possible de connaître l'altitude du vol et la vitesse de l'appareil en temps réel.

Normalement, les déplacements des militaires et des hommes politiques ne relèvent pas du domaine public, par opposition à ceux de l'aviation civile.

D'après l'ancien PDG du Centre national antiterroriste britannique, Chris Phillips, le transpondeur allumé sur l’avion de Theresa May a entraîné une «possibilité idéale pour des terroristes d'obtenir toutes les informations nécessaires» sur son déplacement. 

Lire aussi : A Ankara, Theresa May et Recep Erdogan signent un contrat aéronautique de 117 millions d'euros

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales