Réparer les dégâts infligés par Obama aux relations Russie-USA demandera des efforts, selon Lavrov

Réparer les dégâts infligés par Obama aux relations Russie-USA demandera des efforts, selon Lavrov© Vitaliy Belousov / Sputnik
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov

Avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump outre-Atlantique, une amélioration des relations américano-russes dans des domaines comme la sécurité ou le commerce est possible, même si la route sera longue, a estimé le chef de la diplomatie russe.

«La position exprimée [par Donald Trump] sur la nécessité de construire un bon dialogue entre les deux pays [la Russie et les Etats-Unis] donne l’espoir d’évolutions positives dans nos relations bilatérales», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d'un entretien avec le magazine autrichien Profil.

«Comme le président Poutine l’a souligné plusieurs fois, nous sommes prêts à faire notre partie du chemin vers le rétablissement de nos relations avec les Etats-Unis. Leur dégradation ces dernières années n’est pas de notre faute, mais le résultat d’actions réfléchies de la précédente administration à Washington. De notre côté, nous sommes toujours restés ouverts au développement de la coopération, basée sur les principes d’égalité, de respect mutuel et de prise en considération des intérêts de chacun», a poursuivi le chef de la diplomatie russe.

«Nous réalisons que de sérieux efforts des deux parties sont nécessaires pour surmonter les lourds dégâts infligés à nos relations sous Barack Obama», a ajouté Sergueï Lavrov, précisant qu’il fallait attendre que la nouvelle administration américaine soit «bien installée» et ait clarifié sa politique étrangère avant d’entamer un dialogue plus en profondeur.

Il a souligné que Moscou et Washington partageaient de nombreux intérêts mutuels, comme la «lutte contre le terrorisme international», mais également «le commerce, l’investissement, l’innovation et les sphères technologiques».

Au cours de leur premier entretien téléphonique en janvier, les présidents russe, Vladimir Poutine, et américain, Donald Trump, avaient exprimé leur volonté de renforcer leur coopération.

Dans un communiqué de presse, la Maison Blanche avait estimé que cette conversation marquait : «Le début de l’amélioration de la relation entre les Etats-Unis et la Russie, qui a besoin d’être réparée.»

Lire aussi : «Vous pensez que les USA sont innocents ?» : Trump à un journaliste qualifiant Poutine de «tueur»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales