Après quatre soirées de manifestations, le pouvoir prêt à lâcher du lest en Roumanie

Après quatre soirées de manifestations, le pouvoir prêt à lâcher du lest en Roumanie© capture d'écran de Ruptly
Cinquème soirée de manifestations à Bucarest

Alors que, le 4 février, le Parti social-démocrate au pouvoir a évoqué la possibilité d'abroger le décret assouplissant la législation anticorruption, les manifestants ont continué leur mouvement de contestation pour la cinquième soirée consécutive.

Des milliers de Roumains sont une nouvelle fois mobilisés devant le palais de la Victoire à Bucarest, avec des drapeaux et des slogans anti-corruption. Depuis le 31 janvier, des manifestations rassemblant quotidiennement quelque 200 000 personnes dans toute la Roumanie ont produit leurs premiers effets. 

«On peut éventuellement parler d'abroger l'ordonnance si le Premier ministre l'accepte», a déclaré Liviu Dragnea, le chef du Parti social-démocrate (PSD), lors d'un entretien avec le site d'information roumain DC News.

Lire aussi : Nouvelle nuit de mobilisation d’ampleur inédite à Bucarest

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.