Leur mosquée brûlée, les musulmans sont invités par la communauté juive à prier dans la synagogue

Leur mosquée brûlée, les musulmans sont invités par la communauté juive à prier dans la synagogue© Compte Facebook Victoria Islamic Center
La mosquée de Victoria détruite par un incendie fin janvier

Après la destruction de la mosquée de la ville américaine de Victoria dans un incendie, les fidèles de confession musulmane ont été accueillis à bras ouverts par la communauté juive dans la synagogue locale.

«Des membres de la communauté juive sont entrés dans ma maison et m'ont donné une clé de la synagogue», a indiqué Shahid Hashmi, l'un des fondateurs du Centre islamique de Victoria, dans un article du journal américain The New York Times publié le 30 janvier.

Dans un élan de solidarité inter-religieuse, la communauté juive de Victoria, une petite ville texane de 65 000 âmes a ainsi ouvert les portes de sa synagogue aux musulmans qui attendent la reconstruction de leur mosquée, récemment cambriolée et détruite dans un incendie.

«Tout le monde se connaît. Je connais plusieurs membres de la mosquée et nous avons été touchés. Quand une calamité comme celle-ci se produit, nous devons nous serrer les coudes», a pour sa part expliqué Robert Loeb, président du Temple Bnai Israel, auprès du magazine Forward.

«Nous comptons probablement 25 à 30 juifs à Victoria, contre probablement 100 musulmans. Nous disposons de plusieurs lieux pour un si petit nombre de juifs», a ajouté le responsable.

Par ailleurs, des dons et une campagne de financement en ligne ont permis de recueillir, plusieurs centaines de milliers d'euros pour la reconstruction de la mosquée.

Construit en 2000, le Centre islamique de Victoria a été incendié dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 janvier. Selon le média Fox News, les causes de cet incident demeurent jusqu'à présent inconnues.

Ce n'est pas la première fois que les différentes communautés religieuses de Victoria font preuve de dialogues inter-religieux. Quelques années auparavant, un événement organisé sur une durée de trois semaines par les communautés chrétiennes, musulmanes et juives de la ville avait permis aux fidèles des différentes confessions d'être accueillis dans la mosquée, la synagogue et une église de Victoria. 

Lire aussi : Dijon : un bâtiment devant accueillir un lieu de culte musulman profané avec des têtes de porc

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.