«Vas-y, rentre chez toi» : la foule se moque d'un réfugié qui se noie en plein Venise (VIDEO)

«Vas-y, rentre chez toi» : la foule se moque d'un réfugié qui se noie en plein Venise (VIDEO)© Fabrizio Bensch Source: Reuters
Le Grand Canal de Venise

Un événement inquiétant s’est produit à Venise : un jeune homme s’est noyé sous les yeux de nombreux touristes sans que personne n’essaie de le sauver. Pour ne rien arranger, des badauds criaient même des phrases xénophobes.

Un incident éclairant sur l'air du temps s'est produit à Venise. Un jeune Africain était en train de se noyer dans le Canal Grande et plutôt que de lui venir en aide, les gens l’ont observé ou filmé avec leur portable tout en se moquant de lui.

Sur les images qui ont été diffusées sur internet, on peut même entendre des remarques racistes faites par les passagers des bateaux qui sont passés à côté de cet homme qui se débattait contre les éléments. «Il est stupide. Il veut mourir», «Vas-y, rentre chez toi», «Laissez-le mourir à ce moment», entend-on sur les images.

Attention ! Les images ci-dessous peuvent heurter votre sensibilité

Plusieurs bouées de sauvetage lui ont toutefois été lancées sans que l'homme ne parvienne à les attraper. C'est ainsi que s'est noyé Pateh Sabally, un Gambien de 22 ans arrivé en Italie en 2015 et auquel les autorités italiennes avaient octroyé l'asile.

Lire aussi : Italie : un carabinier tue un migrant violent, le camp se révolte

Le responsable des sauveteurs cité par The Independent a déclaré qu’il ne voulait blâmer personne, avant d'ajouter que «quelque chose de plus aurait pu être fait pour le sauver». Après que la vidéo a été diffusée sur des réseaux sociaux, une enquête sur l’incident a été ouverte.

En 2016, plus de 180 000 migrants, dont la plupart sont venus d’Afrique subsaharienne, sont arrivés en Italie par bateau. Cela représente une augmentation de 18% par rapport à 2015.

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales