Donald Trump s’apprête à restreindre l’immigration en provenance du Moyen-Orient

Donald Trump s’apprête à restreindre l’immigration en provenance du Moyen-Orient© Kevin Lamarque Source: Reuters
Le 45e président des Etats-Unis, Donald Trump

Le 45e président des Etats-Unis semble être un homme de parole. Si l'on en croit son agenda, le 25 janvier il devrait signer plusieurs ordres exécutifs limitant l’immigration en provenance de Syrie et de six autres pays du Moyen-Orient et d'Afrique.

Comme le nouveau président républicain l'avait promis lors de sa campagne électorale, il interdira temporairement le 25 janvier l’accès aux Etats-Unis pour les réfugiés venant d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan et du Yémen. Il aura pour cela recours à des ordres exécutifs (décrets présidentiels) qu'il signera au siège du département de la Sécurité intérieure, dont les responsabilités incluent l'immigration et la sécurité des frontières.

En outre, Donald Trump limitera l’immigration en provenance de Syrie. Pour ce faire, il a tout simplement décidé d’ordonner au département d'Etat de cesser de délivrer des visas aux citoyens syriens.

«Un grand jour est prévu demain pour la sécurité nationale. Entre autres choses, nous construirons un mur», a écrit Donald Trump sur son compte Twitter en faisant allusion à ses intentions d’empêcher le passage des migrants mexicains par le sud des Etats-Unis.

 

Lors de sa campagne présidentielle, Donald Trump avait proposé d’interdire temporairement l’accès aux Etats-Unis aux musulmans, affirmant que cette mesure préviendrait les attaques djihadistes sur le sol américain. Certains de ses partisans avaient critiqué Barack Obama pour avoir été, selon eux, responsable de l'augmentation du nombre de réfugiés syriens aux Etats-Unis.

Néanmoins, quelques mois plus tard, Donald Trump et son candidat au poste de ministre de la Justice, Jeff Sessions, avaient déclaré qu'ils concentreraient davantage leurs restrictions sur les pays dont les ressortissants pouvaient représenter une menace plutôt que sur des individus d'une obédience religieuse particulière.

Lire aussi : Trump vs Soros : qui remportera la bataille ? (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.