Meeting des droites souverainistes en Allemagne : les antifas peinent à mobiliser

Meeting des droites souverainistes en Allemagne : les antifas peinent à mobiliser
Des Antifas défilent e 21 janvier 2017 dans les rues de Coblence en Allemagne avec une banderole «Fuir n'est pas un crime», ©RT

Ils avaient annoncé des actions d'envergure dans la ville de Coblence, à l'occasion de la réunion des parlementaires européens anti-Union européenne, dont font partie Marine Le Pen et Frauke Petry. Seuls une trentaine d'antifas ont répondu présent.

Ils étaient une trentaine à scander «Siamo tutti antifascisti !» (nous sommes tous antifascistes, en italien), ce 21 janvier 2017 en marge de la réunion des partis souverainistes siégeant au parlement européen. Les manifestants qui s'étaient donné rendez-vous à Coblence étaient néanmoins encadrés par presque autant de policiers et d'un important cortège de quelque sept fourgons et une voiture de police.

L'impressionnant dispositif de sécurité aux abords du centre des congrès de cette ville de l'Ouest de l'Allemagne a intimidé le petit cortège des opposants au fascisme qui a marqué une halte devant la bibliothèque de la «diversité» et de la «tolérance» de la ville.

Un premier mot d'ordre avait appelé les activistes d'extrême gauche à se réunir dès le 20 janvier 2017 dans les environs de la gare de Coblence. Mais là non plus, la mobilisation n'était pas au rendez-vous.

Autre action symbolique contre la réunion des membres du groupe parlementaire souverainiste Europe des nations et des libertés (ENL), celle de l'organisation non-gouvernementale dite de «cybermilitantisme» Avaaz, qui a fait installer des images géantes de Franco, Mussolini, Hitler, Staline et Pétain devant un monument de la ville. Avaaz veut ainsi mettre en garde la population contre un «retour du fascisme en Europe».

Lire aussi : Le Pen, Wilders et Petry se réunissent en Allemagne pour défendre une «Europe libre»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»