Les garde-frontières turcs repoussent les réfugiés syriens à coups de canons à eau

Des réfugiés syriens© Osman Orsal Source: Reuters
Des réfugiés syriens

Les douaniers turcs auraient tiré des coups de semonce et utilisé des canons à eau pour faire reculer les réfugiés syriens de la frontière, alors qu’ils étaient des centaines à espérer fuir les combats féroces opposant Kurdes et djihadistes.

Des Syriens, dont des femmes et des enfants, n’ont pas été autorisés à aller plus loin que les barrières de barbelés qui marquent la frontière au poste douanier d’Akcakale dans le sud-est de la Turquie, selon l’AFP. La plupart de femmes venaient de la ville de Tal Abyad, contrôlée par l’Etat islamique, elles portaient le voile intégral et nombre d’entre elles portaient sur leurs têtes des sacs remplis d’effets personnels.

Samedi soir, plusieurs hommes armés cagoulés ressemblant aux combattants de Daesh se seraient approchés d’une clôture du côté syrien de la frontière, avant de s’éloigner. Mais quelques minutes plus tard, tous les réfugiés étaient de retour près du poste frontière où ils ont passé la nuit frontalière pour passer la nuit, selon l’AP.

D’après les dires du ministre turc des Affaires étrangères, au cours des dix derniers jours, plus de 13 000 réfugiés venant de Syrie ont traversé la frontière pour échapper aux combats qui opposent Daesh aux forces restées fidèles au président Bachar al-Assad.

La Turquie envisage de réduire le nombre de réfugiés syriens qu’elle peut accueillir. Selon le quotidien Hurriyet, le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus a déclaré mercredi qu’Ankara permettait aux réfugiés syriens de passer la frontière, mais que cela ne continuerait pas, «parce qu’il n’y a plus de tragédie humanitaire».

La Turquie a déjà accueilli 1,8 millions de réfugiés depuis le début du conflit en Syrie en 2011 et a dépensé environ 5,5 milliards de dollars pour les déplacer.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales