Un journaliste de l'AFP blessé dans le bombardement de Donetsk

Alexander Gayuk© Capture d'écran de vk.com
Alexander Gayuk

Alexander Gayuk a été gravement blessé à la jambe lors de bombardements à Donetsk. Ce n'est pas la première fois que des journalistes sont touchés dans ce conflit, l'Ukraine étant le 3ème pays le plus dangereux pour les journalistes.

Alexander Gayuk, journaliste de l'Agence France Presse (AFP) a été touché à la jambe dimanche lors des bombardements qui ont eu lieu sur la ville de Donetsk, dans le sud-est de l'Ukraine.

«Il habitait là-bas et a été blessé lors d’échange de tirs. Pour l’instant, il a été transporté à l’hôpital», a fait savoir Ivan Prikhodko. Alexander Gayuk a été opéré dans un hôpital de Donetsk.

Compte tenu de la gravité de sa blessure, il a, pour l'instant, demandé à ne pas être dérangé et refuse de parler à quiconque mais ses jours ne semblent pas être en danger.

Parmi les derniers journalistes qui ont été victimes de ce conflit, on compte le photographe ukrainien Sergueï Nicolaev qui travaillait pour le journal Segodnia. Il a été mortellement blessé le 28 février par un tir de mortier à Piski, un village près de Donetsk alors qu’il était équipé d’un gilet pare-balles portant l’inscription «Presse».

En août dernier, le photojournaliste de l’agence RIA Novosti Andrey Stenin a lui aussi péri près de Donetsk. La voiture dans laquelle il se trouvait pour réaliser le reportage que sa rédaction lui avait commandé a été touchée par un obus et s’est embrasée.

Les risques pris par les journalistes en Ukraine sont croissants. Selon le rapport de l’association Reporters sans frontières, six journalistes ont été tués en Ukraine en 2014 dans l’exercice de leur activité professionnelle. Au niveau de la planète, c’est la troisième position derrière la Syrie (15 journalistes) et les territoires palestiniens (7 journalistes).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales