Les pourparlers à Minsk au format Normandie durent plus de 15 heures

(RUPTLY)
(RUPTLY)

Les chefs d’Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères participent au sommet qui se déroule à Minsk au format Normandie depuis plus de 16 heures. 80% de l’accord de paix est prêt après 15 heures de négociations.

Le sommet à Minsk se poursuit depuis mercredi soir.

Petro Porochenko est arrivé le premier, François Hollande et Angela Merkel l'ont rejoint et Vladimir Poutine est arrivé le dernier.

Les présidents russe et ukrainien se sont serré la main avant la rencontre.

Vladimir Poutine, Petro Porochenko, François Hollande et Angela Merkel ont tenu des négociations à huis clos pendant environ une heure et demie.

Après une brève séance photos pour les médias, ils se sont ensuite rendus dans une autre pièce où le sommet s’est poursuivi en présence des ministres des Affaires étrangères des pays participants. Les dirigeants ont ensuite congédiés leurs ministres pour poursuivre les négociations à huis clos. Après la deuxième réunion des dirigeants à huis clos, les ministres des Affaires étrangères les ont rejoints une nouvelle fois pour participer aux débats.

Selon les informations, les parties auraient décidé de signer un document visant à mettre fin à de guerre dans le Sud-Est de l'Ukraine, dont 80% est déjà prêt.

En se référant à une source informée, l’agence RIA Novosti rapporte que le document prévoit plusieurs points, dont l’instauration d’un cessez-le-feu dès le 14 février, la création d’une zone démilitarisée et le retrait des armes lourdes.

Après la rencontre le président ukrainien a déclaré qu’«il n’y avait pas de bonnes nouvelles» et que «les propositions de la Russie étaient inacceptables».

Ensuite, les parties ont apparemment fait une pause. L’agence TASS annonce que Merkel, Hollande et Porochenko sont de retour dans la salle de conférence.

Selon RIA Novosti, la représentante de l’OSCE Heidi Tagliavini qui assistait aux négociations avec «le groupe de contact» a rejoint les pourparlers au format Normandie. Les quatre dirigeants et Tagliavini poursuivent leurs discussions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales