Kiev : l'incendie ravageur n'est toujours pas éteint après cinq jours, la fumée touche la capitale

Une nouvelle explosion s’est produite dans l’entrepôt de carburant de BRSM-Nafta en dépit des affirmations que le feu avait été maîtrisé. Les experts en pollution atmosphérique sonnent l’alarme alors que le vent emmène une fumée nocive vers Kiev.

Le service ukrainien d’urgence avait annoncé vendredi matin que l’incendie qui depuis cinq jours était en voie d’être contenu. Cependant, les efforts des secouristes en vue de refroidir les réservoirs n’ont pas abouti, du carburant a fui et un autre réservoir a explosé.

Les pompiers sur place ont appelé des renforts, on compte actuellement 24 secouristes et quatre camions de pompiers. Mais il est plus facile de prévenir la catastrophe que de faire face aux conséquences. La Russie maintient sa proposition de soutien que l’Ukraine laisse pour l’instant sans réponse.

Les cinq jours de l’incendie ont jeté de grandes quantités de fumée dans les environs de Kiev. Il reste à évaluer les dommages pour l’environnement et les menaces pour les habitants.

D’après certains experts, ces menaces sont graves, même si les autorités déclarent que la situation est stable. En commentant la situation, le chef du Centre ethnoculturel de Kiev a admis que l’air de la capitale pouvait être pollué par de nombreuses substances potentiellement mortelles.

«C’est très mauvais signe. Pendant quatre jours, c’est le temps qui nous a sauvés, mais maintenant le vent du sud emmène la fumée vers Kiev. Il y a un grand nombre de substances polluantes dans cette fumée, y compris du benzopyrène – une substance cancérogène», a-t-il prévenu en ajoutant que cette fumée transporte de graves maladies.

La cause du départ de feu initial reste inconnue. Le chef de l’entrepôt a été mis en examen dans le cadre de l’enquête. Les trois versions principales envisagées par les enquêteurs dont la négligence du personnel, l’incendie volontaire et la diversion.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales