John Kerry se rend sur les lieux où il a tué un homme durant la guerre du Vietnam

- Avec AFP

John Kerry se rend sur les lieux où il a tué un homme durant la guerre du Vietnam© Alex Brandon / POOL Source: AFP
Le secrétaire d'Etat américain State John Kerry, dans le Delta du Mekong, le 14 janvier 2017
Suivez RT France surTelegram

A quelques jours du terme de la présidence Obama, le secrétaire d'Etat américain a effectué une visite au Vietnam où, près d'un demi-siècle plus tôt, il avait lutté contre les Vietcongs sous la bannière étoilée, tuant un homme.

Pour son dernier voyage en tant que chef de la diplomatie des Etats-Unis, John Kerry est retourné samedi 14 janvier au Vietnam, où il a combattu à la fin des années 1960. 

Jeune ancien combattant bardé de médailles, il était revenu de la guerre du Vietnam transformé en militant pacifiste, avant de devenir un cacique du parti démocrate américain et un diplomate.

Le 28 février 1969, John Kerry, 25 ans, commande l'équipage d'un bateau-patrouilleur sur la rivière Bay Hap, lorsque l'unité vietcong de Vo Ban Tam – aujourd'hui âgé de 70 ans et éleveur de crevettes dans le delta du Mékong – leur tend une embuscade.

L'objectif était d'attirer le navire à portée d'un lance-roquettes, a raconté samedi 14 janvier l'ancien guérillero à l'ex-lieutenant de marine, lors d'une rencontre exceptionnelle entre les deux septuagénaires organisée par le Vietnam et les Etats-Unis, aujourd'hui en plein rapprochement.

Mais en ce jour de février 1969, l'attaque vietcong échoue. John Kerry accoste son bateau et poursuit les assaillants sur la berge. Armé d'un fusil M-16, il tue le tireur au lance-roquettes embusqué, sauvant son équipage. Il sera décoré de la médaille militaire Silver Star.

D'après Vo Ban Tam, l'homme ainisi tué s'appelait Ba Thanh, un valeureux Vietcong de 24 ans. Le Vietnamien a tenu à rappeler à son prestigieux visiteur, non sans fierté : «Nous étions des guérilleros, jamais là où vous nous attaquiez.»

«Je suis heureux que nous soyons tous les deux vivants», lui a répondu John Kerry.

Lire aussi : «Inlassable partisan de la paix» : John Kerry décoré de la légion d'honneur à Paris

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix