Plus d’un million de personnes réclament la grâce d'Edward Snowden, le laissant «sans voix»

Plus d’un million de personnes réclament la grâce d'Edward Snowden, le laissant «sans voix»© Marcos Brindicci / Reuters
Risquant de lourdes poursuites aux Etats-Unis, le dissident américain Edward Snowden est réfugié à Moscou depuis 2013. Une pétition demande sa grace
Suivez RT France surTelegram

Une pétition et une lettre ont été adressées au président américain sortant Barack Obama pour qu'il gracie le lanceur d’alerte de la NSA, qui vit réfugié en Russie depuis plusieurs années, risquant une lourde peine de prison dans son pays.

Menée par divers groupes de défense des droits de l’homme, dont l’Union américaine pour les libertés civiles, Amnesty International et Human Rights Watch, la campagne Pardon Snowden a permis de récolter plus de 1 100 000 signatures, en provenance de 110 pays.

En parallèle à la pétition, les dirigeants des organisations ont adressé un courrier à Barack Obama, lui demandant de gracier Edward Snowden.

Rappelant que le lanceur d’alerte avait contribué à mettre en lumière un système de surveillance de masse qui a «largement échappé au contrôle démocratique», la lettre affirme : «Nous sommes confiants que l’on se souviendra d’Edward Snowden comme d’un héros des droits de l’homme et l’un des lanceurs d’alertes les plus importants de l’histoire. Une grâce présidentielle de Snowden serait une affirmation courageuse du droit des citoyens à réclamer des comptes aux gouvernements lorsqu’il y a abus de pouvoir.»

«Pour une fois, je n’ai pas de mots», a indiqué le lanceur d'alerte sur Twitter au sujet de cette initiative.

Risquant une sévère condamnation aux Etats-Unis, qui pourrait aller jusqu'à la peine de mort s'il était reconnu coupable d'espionnage, Edward Snowden vit en Russie depuis 2013. Il avait auparavant organisé la diffusion d'informations confidentielles de la NSA, l'un des services de renseignement américains, révélant que les Etats-Unis procédaient à un véritable espionnage de masse.

Lire aussi : Avant de partir, Barack Obama légalise l'espionnage des citoyens non-américains

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix