Hongrie : Orban défie les ONG européennes et préconise l'emprisonnement des migrants illégaux

- Avec AFP

Hongrie : Orban défie les ONG européennes et préconise l'emprisonnement des migrants illégaux© Laszlo Balogh Source: AFP

Le Premier ministre hongrois a annoncé vouloir mettre en détention systématique les migrants arrivant dans le pays, une mesure contraire au droit européen. Il en a profité pour dénoncer la volonté de certaines ONG de vouloir influencer les Hongrois.

«Le gouvernement a décidé de rétablir la détention des étrangers par la police», a indiqué le 13 janvier Viktor Orban lors d'une allocution à la radio nationale, sans fournir davantage de détails.

Habitué aux tirades hostiles à la politique de l'Union européenne, notamment en matière d'immigration, le Premier ministre hongrois s'exprime régulièrement contre l'afflux massif de migrants qui constitue selon lui un important risque que des «actes terroristes» soient perpétrés sur le sol européen.

Une mise en détention systématique irait «ouvertement contre l'UE», a reconnu le dirigeant hongrois. Mais «nous devons protéger notre souveraineté», a-t-il invoqué, soulignant vouloir mener des «batailles importantes» contre Bruxelles cette année. 

Budapest avait mis un terme à la détention systématique des migrants en 2013, sous la pression de l'UE, du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) et de la Cour européenne des droits de l'Homme.

Contrer l'influence des ONG étrangères en Hongrie

Toutefois, «la détention durant la procédure d'examen des demandes d'asile n'est pas une exception», déplore l'ONG Comité d'Helsinki.

Cette ONG, tout comme Transparency international, a été désignée cette semaine par un proche de Viktor Orban, Szilard Nemeth, comme indésirable en Hongrie.

Le Premier ministre a confirmé le 13 janvier vouloir rendre plus restrictive la législation hongroise sur les ONG, dénonçant «des tentatives d'influencer» la vie politique du pays. Budapest a régulièrement accusé le milliardaire George Soros de s'ingérer dans les affaires nationales en utilisant des ONG qu'il finance.

En 2016, 29 432 migrants ont déposé une demande d'asile en Hongrie. Un grand nombre d'entre eux ont ensuite poursuivi leur route vers l'Europe de l'ouest.

Au 27 décembre (dernier décompte officiel publié), 467 personnes se trouvaient dans des centres pour migrants en Hongrie, dont 273 dans des unités fermées.

Lire aussi : Le Premier ministre hongrois appelle Bruxelles à changer après l’attentat de Berlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage