Le coronavirus Mers fait son chemin en Corée du Sud : 14 victimes depuis fin mai

Kim Hong-Ji Source: Reuters
Kim Hong-Ji

Le Corée du Sud a annoncé 14 nouveau morts à la suite de l’épidémie du coronavirus Mers, en sus de 12 nouveaux cas des gens infectés. L'OMS avertit que l’épidémie est «large et complexe» et qu’elle fera encore des morts.

«Vu que l’épidémie et large et complexe, il faut attendre encore des cas», prévient Keiji Fukuda de l’OMS en conférence de presse dans la ville coréenne de  Sejong. En même temps, Fukuda a noté les efforts du Corée du Sud pour contenir l’épidémie et confirmé que tous les malades étaient pris en charge dans des établissements de santé.

«Pour le moment, la mission n’a trouvé aucune preuve qu’il y a une transmission en cours dans la communauté», a dit Fukuda. Son jugement a été basé sur l’analyse réalisée par son équipe et par les autorité sud-coréennes suite à la rechute de l’épidémie, la plus considérable en dehors de l’Arabie saoudite, où le coronavirus a été découvert pour la première fois en 2012. L’OMS a confirmé que l’épidémie sud-coréenne est de la même nature que la maladie qui s’est propagée au Moyen-Orient, tout en soulignant que la situation au Corée du Sud évolue particulièrement rapidement.

138 personnes ont été infectés en Corée du Sud depuis le premier disgnostic du virus le 20 mai dernier, 14 en sont morts.

Le ministère de la Santé a donné des détails sur la dernière victime, une femme âgée de 68 ans qui était soignée à l’hôpital de Pyeongtaek. Les autorités ont ajouté que tous les 14 cas de malades décédés avaient des conditions de santé préexistantes et étaient des personnes âgées sujettes à l’hypertension et l’hypothyroïdie.

Le ministère a également annoncé que 12 personnes de plus ont contracté dernièrement le virus, le nombre total des cas confirmés s’élèvant ainsi à 138. Les autorités ont déterminé les origines de l’infection dans 133 cas, 60 victimes auraient contracté la maladie au Centre Médical Samsung. Les experts du ministère font actuellement l’anamnèse de cinq autre cas.    

L’un des nouveaux cas est un chauffeur de taxi contaminé après être entré en contact avec une femme infectée de 75 ans qui est morte trois jours après.

Le coronavirus Mers a la même origine que  le Syndrome respiratoire aigu sévère (SARS). Bien que plus mortel, Mers n’est pas aussi contagieux, mais n’a pas encore fait l’objet d’un vaccin ou d’un traitement spécifique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales