Assange accepterait d'être extradé vers les USA en échange de la grâce de Manning, selon WikiLeaks

Assange accepterait d'être extradé vers les USA en échange de la grâce de Manning, selon WikiLeaks Source: Reuters
Chelsea Manning (g) et Julian Assange (d)

La communauté des lanceurs d'alertes se mobilise pour Chelsea Manning. Après avoir reçu le soutien d'Edward Snowden, WikiLeaks annonce que Julian Assange acceptera de se rendre aux autorités américaines si Barack Obama venait à la gracier.

Dans un message posté le 12 janvier sur le réseau social Twitter, WikiLeaks assure qu'en dépit de l'inconstitutionnalité de l'enquête du département de la Justice américain à son encontre, Julian Assange acceptera d'être extradé vers les Etats-Unis si Barack Obama gracie Chelsea Manning. 

La veille, Edward Snowden avait également apporté son soutien à la lanceuse d'alerte, estimant que seul le président pouvait lui sauver la vie en la libérant.

Chelsea Manning, un ancien militaire qui a changé de sexe en prison, purge une peine de 35 ans pour avoir divulgué des informations confidentielles concernant les pratiques de l'armée américaine en Irak envers les prisonniers. Ne supportant plus ses conditions de détention, elle a fait deux tentatives de suicide au cours de l'année 2016.

Selon une source du département de la Justice citée par NBC News, Barack Obama l'aurait placée en haut de sa liste pour une éventuelle commutation de peine. Le président américain peut jusqu'au dernier jour de sa présidence, le 20 janvier, réduire la sentence de la lanceuse d'alerte. 

Lire aussi : Barack Obama envisagerait de réduire la peine de prison de Chelsea Manning

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales