La police de Dallas confirme la mort de l’auteur de l’attaque du commissariat touché par un sniper

Capture d'écran, compte Twitter  ‏@DreadHead
Capture d'écran, compte Twitter ‏@DreadHead

Un sniper de police de Dallas a tiré sur l’auteur présumé de l’attaque et du dépôt d’explosifs près du commissariat. Les policiers ont confirmé la mort du suspect.

La police de Dallas a poursuivi un ou plusieurs hommes armés au volant d’un camion qui auraient tiré des coups de feu sur un commissariat local et laissé plusieurs explosifs artisanaux dans des sacs près du bâtiment.

Un des spectateurs a téléchargé la vidéo de l’incident devant le commissariat (attention : langage grossier).

Une fusillade a éclaté devant le commissariat de Dallas lorsqu’un suspect a heurté des voitures de police et essayé de s’enfuir. Le SWAT a été appelé à se joindre à la course-poursuite sur l’Interstate 45 (autoroute inter-États américaine entièrement située à l'intérieur du Texas) qui a suivi l’incident.

Après l’attaque, plusieurs sacs ont été retrouvés près du commissariat. On a découvert que l’un contenait des explosifs artisanaux. La police est en train de vérifier les trois autres.

Un des sacs a explosé, a twitté le chef de la police de Dallas, le major Max Geron.

Un autre sac suspect a été retrouvé sous un camion de police stationné. Tous les explosifs découverts ont été désarmés.

Pour bloquer le camion du suspect, la police a dû fermer l’Interstate 45.

Le majeur de la police de Dallas, Max Geron, indique qu’aucun agent n’a été blessé au cours de l’attaque, la poursuite et l’affrontement. L’agresseur a été abattu à travers le pare-brise du camion avec quatre coups de calibre 50, cependant la police a hésité avant d’entrer dans le véhicule pour s’assurer qu’il est mort puisqu’il existait une possibilité que d’autres explosifs y soient entreposés.

 «Les balles nous ont réveillés, je pensais que quelqu’un était sur mon balcon, puis j’ai vu un camion s’écraser contre la voiture», se rappelle Anita Grendah qui vit en face du commissariat local.

Le camion du suspect a été intercepté près de la ville texane de Hutchins. La police se garde encore d’entrer dans le camion, disant qu’il faut d’abord vérifier la présence d’explosifs.

Le chef de la police de Dallas David Brown a dit au cours de la conférence sur l’incident qu’avec l’aide d’un robot équipé d’une caméra, les agents ont réussi à inspecter le camion et à vérifier la présence d’explosifs C4 que le suspect avait laissés près du commissariat de police.

De plus, il a ajouté que d’après les témoins, le nombre d’agresseurs a été mal évalué. Sur quatre personnes signalées au départ, une seule d’entre elles s’est avérée responsable.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales